Inscrivez-vous à la Newsletter de SES.Webclass.fr

Politique conjoncturelle

Notion

Lexique

La politique conjoncturelle est l'ensemble des mesures de politique économique visant à  agir sur l'économie à  court terme.

Définition

"La politique conjoncturelle est l'ensemble des actions des pouvoirs publics destinées à  régulariser l'évolution globale de l'économie" (M. Cabannes, Les politiques conjoncturelles, A. Colin, 1998).

La politique conjoncturelle a toujours un objectif (agir sur l'activité économique dans un sens jugé souhaitable par les pouvoirs publics).C'est en fonction de l'objectif recherché que l'on distingue politique de rigueur (ou d'austérité) et politique de relance. La politique conjoncturelle est mise en place après une analyse de la situation économique du pays : pour agir sur l'activité économique, il faut bien s'être demandé quelle était l'origine de cette situation, c'est-à -dire l'interpréter.

C'est pourquoi l'on peut dire que certaines politiques conjoncturelles  sont d'inspiration libérale (exemple, lutter contre le chômage en réduisant le salaire minimum, ce qui signifie que l'on pense que le chômage est dû à  un coût du travail trop élevé, analyse libérale du chômage), que d'autres sont d'inspiration keynésienne (exemple : lutter contre le chômage en augmentant le SMIC, ce qui signifie qu'on pense que le chômage est dû à  une insuffisance de la demande effective, analyse keynésienne du chômage).

Les pouvoirs publics cherchent donc, par un ensemble de mesures, à  agir à  court terme sur l'activité économique de manière à   rétablir les "grands équilibres" (prix,croissance, emploi, solde extérieur). Les mesures prises sont très variées. Exemples de mesures relevant d'une politique de relance : hausse sensible du SMIC, hausse du traitement des fonctionnaires, hausse du montant des allocations familiales, etc. dans l'objectif de relancer la demande, en espérant que cela limitera la hausse du chômage. Exemples de mesures relevant d'une politique de rigueur : hausse des taux d'intérêt, diminution des dépenses publiques, hausse des impôts et/ou des cotisations sociales. L'objectif est de freiner la demande et de freiner la création monétaire de manière à  limiter l'inflation et à  restaurer l'équilibre extérieur.

Cependant la politique conjoncturelle n'a pas que des effets à  court terme : les mesures conjoncturelles ont souvent aussi une action sur les structures économiques et sociales, et il est parfois bien difficile de distinguer les deux aspects.

Enjeux

Connaître la politique conjoncturelle menée par un Etat à  un moment donné permet non seulement de repérer les difficultés reconnues par le pays lui-même, mais aussi de connaître l'analyse qu'en font les pouvoirs publics, ce qui met en évidence en général des choix politiques.

Exemple : face à  un chômage fort (difficulté reconnue par les pouvoirs publics), l'Etat décide de diminuer le montant des cotisations sociales patronales (mesure de politique conjoncturelle). Comment interpréter cette décision ? On peut penser que l'analyse qui est faite est d'inspiration libérale : en abaissant les cotisations sociales patronales, on abaisse immédiatement le coût du travail pour inciter les employeurs à embaucher.

Autre exemple : dans la deuxième moitié des années 80 en France, les déséquilibres portaient à  la fois sur l'emploi (chômage élevé), les prix (inflation forte) et le commerce extérieur. L'Etat a choisi de s'attaquer à l'nflation (politique de désinflation compétitive) : cela traduit un choix politique, puisqu'en freinant la hausse des prix, on espérait retrouver une meilleure compétitivité et donc rétablir l'équilibre extérieur mais au prix, au moins dans l'immédiat, d'un chômage peut-être croissant.

Indicateurs

Il n'existe pas d'indicateur unique pour mesurer la politique conjoncturelle. On peut l'appréhender, par exemple, à  travers l'évolution du solde du budget de l'Etat ou des taux d'intérêt.

Erreurs Fréquentes

  • Ne pas confondre politique conjoncturelle et structurelle : la politique conjoncturelle se raccroche au court terme par ses objectifs alors que, pour des objectifs à  long terme, on parle de politique structurelle. Mais la distinction n'est pas toujours facile : la succession de mesures conjoncturelles agit évidemment sur les structures économiques et sociales.
  • Penser à  "qualifier" les politiques conjoncturelles : il faut bien comprendre que l'appellation "politique conjoncturelle" rassemble des politiques qui peuvent être extrêmement différentes. Autrement dit, quand vous avez écrit "politique conjoncturelle" dans un devoir, vous n'avez rien dit de précis. Il faut donc toujours qualifier la politique conjoncturelle dont vous parlez, c'est-à -dire préciser en quoi elle consiste (politique de rigueur, politique de relance ...), quel équilibre elle vise à  rétablir (puisque c'est le but des politiques conjoncturelles) et éventuellement quel est son fondement théorique.

Il y a 1 JT Associés à la notion Politique conjoncturelle