Mouvements sociaux

Notion de SES | Dernière mise à jour :

Lexique

Toute action collective revendicative en faveur d'une cause, matérielle ou immatérielle, et visant à  transformer l'ordre social existant.

Définition

Un mouvement social désigne toute action collective visant à  changer les comportements et/ou les institutions en un sens favorable à  un groupe actif et organisé. On parlera donc de mouvements sociaux pour qualifier toute action collective revendicative visant à  transformer l'ordre social existant. Le mouvement social ne se limite pas au monde du travail, surtout à  notre époque.

Enjeux

  • "Un mouvement social a deux dimensions : le conflit avec l'adversaire et une visée, un projet d'orientation culturel, sociétal". Par cette phrase, A. Touraine définit les nouvelles oppositions entre groupes sociaux, au sortir de l'ère industrielle. Si le travail était la source esentielle des conflits dans la société industrielle, dans une société "post-industrielle", les conflits s'organisent désormais principalement autour de la lutte pour la détermination de "l'historicité", pense-t-il. Ce concept, un peu obscur de prime abord, est relativement simple. Il s'agit de l'action qu'exerce la société sur elle-même, en particulier sur ses pratiques sociales et culturelles. Les mouvements sociaux sont alors en conflit, non pas contre un groupe dominant ou pour défendre une position économique, mais bien pour le contrôle des orientations sociales et culturelles de la société. La maîtrise de "l'historicité" est l'enjeu principal des mouvements sociaux, puisque le groupe "dirigeant" ou écouté peut déterminer l'orientation sociale de la collectivité, lui imposant des choix de vie ou moraux. Un mouvement social doit donc avoir un projet de société alternatif, selon Alain Touraine. Retenons que les mouvements sociaux visent à  transformer la société.
  • Pour réussir, les mouvements sociaux doivent mobiliser autour d'eux le plus de citoyens possible. Or on sait que cela est difficile, du fait d'un individualisme de plus en plus évident, poussant à  des stratégies de défection. L'autre question récurrente reste celle de l'investissement réel des individus dans de tels mouvements sociaux...
  • De plus, une ambiguité persiste aujourd'hui : les nouveaux mouvements sociaux sont-ils véritablement en lutte pour faire évoluer la société ? Il peut tout aussi bien s'agir de groupes de pression, soucieux de préserver une position sociale acquise, d'améliorer une représentation sociale, ou encore intéressés par la préservation d'une qualité de vie personnelle menacée (combien se découvrent écologistes quand ils apprennent qu'une centrale nucléaire s'installera à  proximité de leur habitat ?).

Indicateurs

Il n'existe pas à  proprement parler d'indicateur permettant d'identifier les mouvements sociaux.

Tendances

  • Les luttes sociales apparues dans les années 60 à  80 tendaient à  changer la société dans son ensemble et n'étaient pas de simples mouvements de mécontentement. Quatre mouvements sociaux sont répertoriés principalement : les luttes étudiantes, régionales, antinucléaires et féministes. Ainsi, les mouvement féministes ont eu un double objectif : faire progresser les droits des femmes, notamment dans l'accès au travail et le choix de la procréation, mais aussi et surtout modifier les rapports entre les deux sexes, en vue d'atteindre une égalité totale entre hommes et femmes, sans domination des uns sur les autres. Le projet est donc bien la transformation en profondeur de la société. Après l'émergence dans les années 1970 d'actions collectives importantes comme celles des mouvements étudiants, il semble bien aujourd'hui que de tels mouvement soient plus difficiles à  initier. S'il existe toujours bien sûr de nombreux objets de luttes sociales, ceux-ci rassemblent moins de personnes.
  • Parmi les "nouveaux mouvements sociaux", trois ont particulièrment frappé l'opinion : le mouvement altermondialiste (Attac, ...), le mouvement des sans papiers et le mouvement des chômeurs. Mais ces mouvements sont de plus faible ampleur qu'autrefois, et restent finalement assez éphémères ou sporadiques.
  • Il faut aussi noter l'usage plus fréquent des médias : les action menées doivent avoir une forte lisibilité dans l'opinion. Ainsi, de nouveaux moyens d'action sont apparus, plus "voyants": sit in, concerts de soutien, boycott, etc. On peut penser par exemple à  l'action des Enfants de Don Quichotte installant des tentes pour les SDF le long du canal St Martin à  Paris, pour interpeller l'opinion publique, et à  travers elle les pouvoirs publics, sur la question du logement.

Erreurs Fréquentes

  • Il ne faut pas confondre les mouvements sociaux avec les conflits de classes sociales : la notion de mouvement social englobe les conflits de classe mais ne se limite pas à  eux. 
  • Tout mouvement social n'est pas révolutionnaire : beaucoup d'actions collectives sont porteuses de projets d'orientation réformiste (voire conservatrice ou réactionnaire !).

Il y a 2 JT Associés à la notion Mouvements sociaux