Inscrivez-vous à la Newsletter de SES.Webclass.fr

Banque mondiale

Notion

Lexique

La Banque mondiale est une organisation internationale créée pour lutter contre la pauvreté en finançant les Etats qui éprouvent des difficultés de développement . Elle est issue des accords de Bretton Woods signés en 1944, qui ont aussi créé le FMI.

Définition

La Banque mondiale est une institution financière internationale regroupant plusieurs institutions , dont la plus connue est la BIRD (banque internationale pour la reconstruction et le développement ).

Son rôle primordial est désormais de promouvoir des projets de développement dans les PED (pays en développement), en apportant un financement sous forme de prêts internationaux, ou éventuellement de dons. Les prêts consentis ont des taux d'intérêt inférieurs aux taux du marché international. Les fonds nécessaires à  son action proviennent principalement d'emprunts sur les marchés financiers, le reste provenant des souscriptions des Etats membres, au nombre de 180 aujourd'hui (chacun verse une contribution).

Après une période où son objectif était d'assurer avant tout la croissance des pays bénéficiaires de son aide, elle a désormais mis l'accent sur la réduction de la pauvreté comme but principal à  atteindre.

Enjeux

La Banque Mondiale se fixe comme objectif de promouvoir le développement économique des PED, plus particulièrement par son aide technique et financière. Les enjeux de son existence sont donc simples : réduire les inégalités internationales de développement et oeuvrer pour un monde plus juste.

La question est de savoir comment parvenir à  atteindre ces objectifs. Les choix faits par la Banque mondiale ont parfois été critiqués, en particulier par les pays en développement. 

Indicateurs

La Banque mondiale étant une institution, on ne peut pas avoir d'indicateur.

Erreurs Fréquentes

Il ne faut pas confondre la Banque mondiale et le FMI. Quand la Banque mondiale s'attache à  accorder des prêts pour une action structurelle de long terme, le FMI intervient plus ponctuellement pour permettre aux Etats de financer des déficits conjoncturels. De plus, le FMI conditionne son aide à  l'adoption de plans d'ajustement structurel d'inspiration libérale (baisse des dépenses publiques, ouverture des marchés intérieurs à  la concurrence, etc.), alors que la Banque Mondiale est désormais bien moins prescriptrice en ce domaine.