Inscrivez-vous à laNewsletterde SES.Webclass.fr

Marché

Notion

Lexique

Lemarchéest la rencontre entre une offre et une demande qui permet d’établir les quantités échangées et de fixer le prix de ce qui est échangé.

Définition

Lemarchéest la rencontre entre une offre et une demande qui permet d’établir les quantités échangées et de fixer le prix de ce qui est échangé.

Ce qui est échangé peut être très divers des biens (voitures, carottes, machines-outils, etc.), des services (celui des coiffeurs, des médecins, des comptables, etc.) mais aussi dutravail(effectué par un salarié pour un employeur), de l’argent (emprunté et prêté sur les marchés financiers), etc.

Enjeux

Le premier enjeu concerne la nature de ce qui est marchand et de ce qui est non marchand. La théorie néoclassique se base sur deux critères (rivalité et excluabilité) pour réserver la production non marchande à certains biens collectifs purs (non rival et non excluable) comme la Justice ou la Défense. Toutefois, est-ce la nature des biens qui définit en réalité si la production sera marchande ou non ? Dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la sécurité n’existe-t-il pas dans la réalité des productions à la fois marchande et non marchande ?

Si la production marchande est régulée par le jeu dumarché, le principe régulateur de la production non marchande est plutôt d’ordre politique. L’un est-il plus efficace que l’autre ? L’un est-il plus juste que l’autre ? Mais sur quels critères baser des jugements : l’égalité, le mérite, le respect de la nature humaine (penser à un marché des organes pour réduire la pénurie d’organe et inciter à l’offre) ?

Lorsque l’on parle de marché, on pense au marché concurrentiel qui sert le consommateur et le producteur. Pour que le producteur gagne de l’argent, il lui faut satisfaire les besoins des consommateurs : tout le monde est gagnant. En suivant son intérêt personnel, on satisfait les intérêts de tous. C’est l’idée de « main invisible ». Mais un marché par lui-même est-il ou reste-t-il toujours concurrentiel ? Ne faut-il pas des règles pour éviter la formation de monopoles ou de cartel qui peuvent nuire aux intérêts des consommateurs ? Faut-il protéger, à l’inverse, celles que la concurrence oblige à innover, au bénéfice de ses clients ? Qu’en est-il dumarché du travail : la liberté ne doit-elle pas être encadrée sous peine de faire vivre dans lapauvretéou l’insécurité de nombreux individus ? Bref ! Est-il vraiment pertinent d’opposer marché et Etat ?

Une des fonctions du marché est de déterminé un prix. Si le prix de marché rémunère ceux qui offre leurs produits, il doit être suffisamment élevé. Mais, il est un coût pour les demandeurs : il doit être bas. Quoi qu’il en soit, il informe sur le prix que sont prêts à payer les demandeurs et sur le prix auquel les offreurs veulent bien vendre.  Mais, le prix prend-il en compte toutes les informations aussi bien du côté de l’offre que du côté de la demande pour établir un prix « juste » ? Prend-il en compte, par exemple, l’ensemble des conditions de detravail pour produire ? Les activités marchandes ne sont-elles pas à l’origine d’externalitésdont le prix ne tient pas compte et qui jouent sur le bien-être ?

Indicateurs

Un indicateur, la production marchande, mesure l’importance des échanges des biens et de services dans un pays.

Le prix sur unmarchéest en lui-même un indicateur de l’état d’un marché : si le prix d’un produit baisse, par exemple, c’est qu’il est moins demandé ou que son offre a été supérieure à la demande. C’est l’information inverse que donne une hausse des prix.

Erreurs Fréquentes

Croire que lemarchésans intervention de l’Etat peut régler l’ensemble des problèmes économiques.

A l’inverse croire que le marché est une institution totalement néfaste qui facilite l’exploitationdes travailleurs, la pollution etc. et donc croire donc que l’Etat est la solution à tous les problèmes économiques.

En savoir plus

G. Bouvier et C. Pilarski,Soixante ans d’économie française : des mutations sectorielles profondes, INSEE Première 1201, juillet 2008.

Le petit livre de R. Guesnerie : L'économie demarché. Ed Le Pommier

Il y a 22 JT Associés à la notion Marché