Inscrivez-vous à la Newsletter de SES.Webclass.fr

Progrès technique

Notion

Lexique

Le progrès technique regroupe, au sens strict, les innovations de nature technique apportant des perfectionnements aux produits ou aux procédés de production et, au sens large, tout ce qui permet d’augmenter la productivité des facteurs de production .

Définition

Le progrès technique regroupe, au sens strict, les innovations de nature technique apportant des perfectionnements aux produits ou aux procédés de production et, au sens large, tout ce qui permet d’augmenter la productivité des facteurs de production . Le terme "progrès technique" est plutôt utilisé au niveau macroéconomie, celui d' innovation plutôt au niveau microéconomique.

Au sens strict, le progrès technique correspond aux innovations de produit et aux innovations de procédé, que l'on trouve au niveau microéconomique. Au sens large, le progrès technique correspond à l’augmentation de la productivité globale des facteurs . Cependant, étant donné que cette dernière définition correspond plus à une question de mesure de ce qui reste inexpliqué (le « résidu »), nous privilégierons la définition au sens strict. De plus, beaucoup de phénomènes augmentent la productivité globale des facteurs sans pour autant apparaître comme liés à des connaissances scientifiques : rôle des institutions notamment. Pensez aussi aux phénomènes naturels augmentant les récoltes : la productivité globale des facteurs dans l’agriculture augmente sans aucun changement des techniques de production.

Enjeux

La notion de progrès technique est essentielle dans la compréhension des mécanismes économiques, et tout particulièrement lorsque l'on s'interroge sur les sources de la croissance.

A la fois à l'origine de l' investissement (les choix faits par les entreprises pour l'avenir dépendent des évolutions technologiques) et conséquence de celui-ci ( les dépenses d'investissement, notamment immatériel, peuvent générer des innovations), le progrès technique agit en outre sur les structures économiques, le rythme de la croissance, et l' emploi !

En raison de son importance, on comprend que la maîtrise du progrès technique est un élément essentiel de la domination mondiale. Les théoriciens de la croissance endogène tentent de montrer que le progrès technique ne « tombe pas du ciel » et qu'il est l'objet de calculs économiques alors que les économistes néoclassiques le considère comme « exogène ».

Indicateurs

Difficile de fournir une mesure du progrès technique ... Longtemps il a été considéré comme un facteur exogène résiduel de la croissance, aux côtés du travail et du capital et a donc été mesuré par la productivité globale des facteurs . Plus récemment, il a été réintroduit dans le modèle de la croissance endogène : les agents économiques produisent de l' innovation et le capital technologique obtenu peut être mesuré par exemple par les brevets détenus.

Les gains de productivité , qui accompagnent le progrès technique, en constituent un autre, mais il faut être prudent ! En effet, les effets du progrès technique sur la productivité ne sont pas forcément systématiques ni immédiats : il peut y avoir multiplication des innovations technologiques, efforts de recherche- développement , mais en même temps ralentissement de la croissance de la productivité (paradoxe de la productivité), car il faut du temps pour que les innovations stimulent la croissance ; de plus, certaines s'avèrent inefficaces ou échouent…Or, pour l'économiste c'est plus les effets du progrès technique qui importent que le progrès technique lui-même. Enfin, il faut tenir compte, à court terme, des effets de l'évolution de la demande sur la productivité : les seuls effets des variations de la demande peuvent se traduire par des phases d'accélération ou de ralentissement des gains de productivité.

Erreurs Fréquentes

Une première erreur consiste à croire que le progrès technique incorporé dans les machines est la seule innovation qui permette d'obtenir des gains de productivité . L'économiste autrichien Joseph Aloïs Schumpeter (Théorie de l'évolution économique, 1911) a montré que l'innovation mise en œuvre par l'entrepreneur peut prendre plusieurs formes : nouveau procédé de fabrication, mais aussi nouveaux produits, nouvelles formes d'organisation de la production, nouveaux marchés, nouvelles sources d'énergie.

Une seconde source d'erreur tient aux effets quantitatifs et qualitatifs du progrès technique sur l' emploi , trop souvent perçus de façon négative : la machine tueuse d'emplois ou qui déqualifie le travail …. Sur ce point, bien distinguer l'approche microéconomique de l'approche macroéconomique, le court terme du long terme.

Il y a 8 JT Associés à la notion Progrès technique