Profit

Notion de SES | Dernière mise à jour :

Lexique

Le profit d’une entreprise est l’excédent des recettes sur les dépenses.

Définition

Le profit d’une entreprise est l’excédent des recettes sur les dépenses.

Il est destiné aux apporteurs de capitaux que sont les propriétaires de l’entreprise.

Enjeux

La justification de l’existence d’un profit provient de la nécessité de rémunérer ceux qui apportent des capitaux à l’entreprise pour qu’elle puisse produire et se développer. Toutefois, l’importance de ce profit est un enjeu dans le partage de la valeur ajoutée notamment entre apporteurs de capitaux, donc, et salariés qui apportent leur travail. Si cette répartition favorise plus les apporteurs de capitaux que les travailleurs, il peut y avoir des effets néfastes. Ils peuvent concerner la motivation des travailleurs et avoir un impact négatif sur la productivité des entreprises. Ils peuvent concerner, au niveau macroéconomique, la demande globale qui risque d’être trop faible. A l’inverse, si la répartition de la valeur ajoutée se traduit par un niveau de profit faible, ce sont les apporteurs de capitaux qui ne seront pas incités à continuer cet apport et les entreprises pourront ne pas se développer. De même, comme une partie importante de ce profit est directement investie par les entreprises (sans être distribuée aux apporteurs de capitaux, ce même risque peut se retrouver), sa faiblesse risque d’empêcher les entreprises d’investir.

Indicateurs

Le bénéfice net d’une entreprise est une mesure du profit de l’entreprise dont l’affectation est décidé par les propriétaires (bénéfices distribués aux propriétaires, bénéfices réinvestis dans l’entreprise notamment).

Toutefois, on utilise fréquemment l’excédent brut d’exploitation car c’est cet EBE qui permet de rémunérer tous les apporteurs de capitaux, et pas seulement les propriétaires de l’entreprise. On utilise ainsi le rapport EBE/Valeur ajoutée pour mesurer la part de la valeur ajoutée qui va aux apporteurs de capitaux : c’est le taux de marge.

Tendances

En France, le taux de marge des sociétés non financières en France après avoir fluctué autour 30 % de 1950 au milieu des années 50 a connu une forte baisse (de 5 points) jusqu’en 1982 pour remonter jusqu’à 34 % au début des années 90. Pour la période récente, il a fluctué autour de 32 % jusqu’au début de la crise financière. Durant cette crise, il a baissé d’environ 3 points pour augmenter depuis 2013.

Globalement, l’EBE va en majorité réinvesti quelle que soit la période. Ensuite, il est destiné, de plus en plus, aux propriétaires alors que dans les années 70, une part importante servait aux remboursements d’emprunts. Enfin, une part relativement stable (autour de 3 ou 4 % revient à l’Etat sous forme d’impôts).

Erreurs Fréquentes

Confondre profit et chiffre d’affaires (le chiffre d’affaires est la valeur des ventes).

Confondre profit et valeur ajoutée (la valeur ajoutée mesure la valeur des richesses créées par l’entreprise elle-même).

Il y a 1 JT Associés à la notion Profit