Prix

Publié le : - Mis à jour le :

Lexique

Le prix est la valeur d’un bien ou d’un service.

Définition

Le prix est la valeur d’un bien ou d’un service. Il correspond à la valeur marchande d’un produit sur le marché.

Le salaire est le prix du travail.

Tendances

L'évolution des prix est publiée par l'INSEE avec des évolutions à long terme ici et à court terme sur la page d'accueil de l'INSEE.

Enjeux

Le prix est un élément fondamental dans le choix des consommateurs. Évidemment, le choix suppose qu’il y a plusieurs possibilités de consommation et d’achat, c’est-à-dire au moins deux produits entre lesquels il faut choisir. Il faut donc en fait comparer les prix des deux produits (et bien sûr ce qu’ils peuvent apporter aux consommateurs, leur utilité). Ce sont donc les prix relatifs qu’il faut connaître (le fameux « rapport qualité-prix » ou plutôt « utilité-prix »).

Le prix est aussi un revenu pour l’offreur : il rémunère son activité.

La fixation des prix est donc un enjeu fondamental. Dans une économie de marché, les prix sont théoriquement fixés librement, c’est-à-dire sans intervention de l’État et de manière concurrentielle. Toutefois, en réalité, les marchés ne sont pas tous parfaitement concurrentiels. Certains sont régulés par l’État. Par exemple, le marché du travail est régulé et il existe dans de nombreux pays un salaire minimum légal ou conventionnel. Autre exemple : le marché du livre en France est régulé : si les éditeurs peuvent fixer librement leur prix de vente (des livres neufs), les commerçants (libraires, grandes surfaces, etc.) ne peuvent pas se faire concurrence sur les prix. Dans une situation non concurrentielle, les entreprises peuvent avoir un pouvoir de fixation des prix, moins fort cependant s’il s’agit d’un oligopole (car il faut tenir compte de la réaction des concurrents, même s’ils sont peu nombreux dans un oligopole) que s’il s’agit d’une situation de monopole (où il y a un seul offreur, autrement dit une seule entreprise qui peut vendre ses produits en décidant elle-même de leur prix).

Il arrive que des entreprises qui cherchent à faire des bénéfices ne vendent pas leur production (souvent des services) : elles l’offrent gratuitement à leurs clients comme les télévisions gratuites, Google, etc. Leur rémunération ne provient pas de l’achat direct et du paiement de leurs produits par leurs clients (à un prix qu’ils ont accepté) mais d’autres sources comme la publicité ou la vente des informations récoltées (sur leurs clients) à d’autres entreprises … ce qui ne va pas forcément dans le sens d’une plus grande satisfaction pour les consommateurs : la contrepartie du service acheté n’est plus un prix payé par le consommateur sous forme monétaire, mais sous une forme beaucoup diffuse, beaucoup moins visible (voire cachée ou dissimulée) et pourtant très personnelle (alors que le prix et la monnaie utilisée sont transparents et impersonnels). Il y a donc un changement de modèle économique. Cette disjonction entre le bien ou le service consommé et le prix peut être moins nette : on peut s’abonner à Deezer, Spotify ou Apple music par exemple (donc payer un prix pour le service rendu) mais consommer plus ou moins de musique.

Pour une économie qui réalise des échanges extérieurs, le prix offert par les entreprises résidant sur le territoire national se doit d’être compétitif par rapport aux prix offerts par les entreprises non-résidentes : on parle de compétitivité-prix. Dans ce cas-là, les prix doivent être comparés avec des prix sur d’autres territoires.

Indicateurs

Le prix se mesure avec l’unité de compte (donc la monnaie) du pays.

Lorsque l’on veut connaître l’évolution du prix d’un bien et d’un service, il faut tenir compte de l’évolution des prix de l’ensemble des biens et des services ou de l’évolution des revenus, des salaires par exemple. On obtient ainsi des prix réels.

Le prix est lui-même un indicateur de la valeur d’un bien ou d’un service. L’INSEE, pour la France établit l’évolution des prix pour des grandes catégories de produits (c’est ce qu’on appelle « l’indice des prix à la consommation »), par exemple ici :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/6438745?sommaire=6438793

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277780?sommaire=4318291

https://www.insee.fr/fr/statistiques/6325575

Erreurs Fréquentes

Confondre prix et coût de production : pour une entreprise qui « offre » (c’est-à-dire, en économie, qui produit et qui vend) un produit, le prix est une recette alors que le coût est une dépense. De plus, le consommateur a connaissance du prix d’un produit, mais pas de son coût. L’expression « combien ça coûte ? » est trompeuse : en fait, la réponse à cette question n’est pas le coût du produit (qui désigne ce que l’entreprise a dépensé pour le produire), mais son prix (autrement dit ce que le consommateur devra payé pour se procurer le bien ou le service).

Chapitre(s) associé(s)
Il y a 1 extrait(s) de JT associé(s) à la notion Prix