Inscrivez-vous à la Newsletter de SES.Webclass.fr

La base de données des extraits de JT

Résultat: 926 jt(s)

Extrait Jt 3258

JT
france.tv Diffusé le : 14-10-2016

Le reportage illustre ce qu'est le " travail au noir" (ou travail dissimulé) en suivant et en intérrogeant 2 personnes exerçant une activité non déclarée. Il est présenté combien ils gagnent, en cumulant à la fois ces revenus issus de pratiques non déclarées et les prestations sociales (comme les allocations chômage ) qu'ils perçoivent... également illégalement !  Ces activités non déclarées sont demandées car elles coutent moins chères pour le consommateur et permetttent de percevoir des revenus suppérieurs pour le travailleur illégal. Mais le travail au noir diminue les cotisations sociales perçues, et donc les ressources pour financer les services publics.

Le reportage permet d'illustrer les problèmes liés au cout du travail et les frontières floues entre activité et inactivité. Il permet également d'illustrer les fonctions de l'Etat et de justifier les prélèvements obligatoires. Enfin, l'extrait peut également déboucher sur une reflexion à propos des politiques de l' emploi à mettre en place pour diminuer le recours au travail dissimulé.

Le travail au noir concerne 470 000 Français

JT
france.tv Diffusé le : 06-10-2016

Sur le plateau, le journaliste présente la situation actuelle du " travail au noir" (ou travail dissimulé) à l'aide de quelques chiffres : 2% des salariés seraient concernés malgrès les peines encourrues. Tous les secteurs sont touchés même si certains le sont plus que d'autres (restauration ou gardiennage par exemple). Cette pratique a un cout pour la société car elle représenterait un manque à gagner pour l'Etat de 6 à 7,4 milliards d'euros par an de cotisations sociales. La France n'est cependant pas la plus touchée en Europe, car elle n'apparait qu'à la 24e place...

Ce reportage permet d'illustrer les conséquences de cette pratique et l'intérêt des cotisations sociales. Il peut également être mobilisé pour illustrer les caractéristiques du chômage et des frontières floues entre activité et inactivité. Les élèves pourraient ainsi être amenés à se demander pour quelles raisons cette pratique est aussi courante et quelles politiques de l' emploi permettrait de la résorber.

Les sociétés coopératives : est-ce que ça marche ?

JT
france.tv Diffusé le : 05-10-2016

En plateau, le journaliste présente ce qu'est une Scop (Société COopérative et Participative) et donne des chiffres sur ce modèle de société : nombre de sociétés et évolution au cours des 1à dernières années, nombre de salariés en France, chiffre d'affaire cumulé, taux de survie...

Le reportage est mobilisable pour illustrer la diversité des organisations productives et permet également de faire travailler les élèves sur des savoirs-faire  (calcul de taux de variation par exemple).

Industrie : la fin de la débâcle

JT
france.tv Diffusé le : 04-10-2016

Le solde d'établissements industriels (c'est-à-dire la différence entre le nombre de création d'établissement et le nombre de fermeture au cours d'une période donnée) est à nouveau positif en France ces 2 derniers trimestres. Le reportage présente des exemples de secteurs porteurs dont certains sont innovants et se situent donc dans des "niches de marché ". Cependant, si le nombre d'établissement présent sur le territoire français repart à la hausse, l'effet sur l' emploi est plus contenu. Ces nouveaux établissements utilisent en effet plus intensivement du facteur capital  (machine-outils par exemple) que du  facteur travail qu'auparavant. Une chronologie, chiffres à l'appui, permet d'illustrer le déclin de l'emploi industriel en France ces 3 dernières décenies. Les grandes raisons de cette tendance ( délocalisation ...) sont également abordées.

Le reportage est mobilisable pour illustrer la tendance à la substitution du facteur capital au facteur travail (en fin de reportage un chiffre est avancé pour estimer la différence d'intensité capitalistique entre les nouveaux et les anciens établissements) mais aussi pour faire travailler les élèves sur des calculs d'évolutions temporelles.

Pourquoi les médicaments anticancéreux sont-ils si chers ?

JT
france.tv Diffusé le : 04-10-2016

Les médicaments anticancéreux ont un cout exhorbitant : 166 euros un seul comprimé, plusieurs dizaines de milliers d'euros par an pour un traitement... Un porte parole de l'industrie pharmaceutique explque ce prix est élevé du fait des couts induits par le process de recherche, long et avec de nombreux essais infructueux. Cependant ces prix posent problèmes, notamment car ces traitements sont pris en charge par la sécurité sociale, si bien qu'une remise en question des remboursements pourrait être envisagé si le ministère ne parvient pas à un accord sur des prix plus modérés.

Ce reportage est mobilisable pour illustrer à la fois les couts de la recherche en innovation mais aussi les problèmes liés à la protection sociale dans le domaine de la santé. Cet extrait peut également ouvrir des reflexions sur les mécanismes de fixation des prix dans ce type de  marché (une concurrence plus intense permettrait-elle de réduire les prix de ces médicaments ?).