Protectionnisme

Notion de SES | Dernière mise à jour :

Lexique

Le protectionnisme est le fait, pour un pays, de chercher à limiter l'importation de produits étrangers.

Définition

Le protectionnisme est le fait, pour un pays, de chercher à limiter l'importation de produits étrangers.

Le mot "protectionnisme" désigne d'abord une doctrine économique, mais aussi, très souvent, les pratiques qui résultent de l'application de cette doctrine par un pays.

  • une doctrine économique (et surtout politique) qui recommande de limiter l'entrée des produits (biens et services) et/ou des capitaux en provenance de l'étranger sur le territoire national par des moyens divers. L'objectif est toujours de protéger les acteurs économiques nationaux de la concurrence étrangère, soit que l'on espère ainsi encourager la production nationale et protéger ainsi l'emploi, soit que l'on affirme vouloir conserver un haut niveau de protection sociale (ce qui contribue à  l'élévation des prix et donc à  une moindre compétitivité), soit qu'il s'agisse de productions qualifiées de "sensibles" pour lesquelles on veut conserver une indépendance nationale.
  • Un ensemble de pratiques résulte de cette doctrine :
    • Le protectionnisme peut être avoué, apparent, ou rampant, c'est à  dire plus ou moins caché. Il peut ne concerner que certains produits ou être généralisé.
    • Les mesures protectionnistes peuvent être financières (droits de douane plus ou moins élevés), radicales (interdiction totale de l'importation de tel ou tel produit ou contingentement, c'est à  dire limitation quantitative), ou indirectes (établissement de normes pour l'entrée de certains produits, subventions aux produits nationaux, campagne de soutien aux produits nationaux, du genre "achetez français", etc.).

Enjeux

La question du protectionnisme est à  relier à  celle du libre-échange. Les avantages respectifs de l'un et de l'autre sont encore l'objet de débats non clos. La question est de savoir ce que l'on gagne à  être protectionniste ou libre-échangiste, et qui y gagne. Quand on voit les mesures prises actuellement (mai 2002) par les Etats-Unis pour protéger leur marché intérieur, on voit bien que le protectionnisme n'a pas disparu et qu'il y a des enjeux au débat.

Indicateurs

Mesurer le degré de protectionnisme est difficile. Le seul indicateur chiffré est le niveau des tarifs douaniers : si les droits de douane passent de 35 à  20% sur l'importation des céréales, par exemple, on peut dire que le protectionnisme diminue. Mais on sait bien que le protectionnisme ne se limite pas aux droits de douane, d'où la difficulté de sa mesure.

Tendances

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la signature du GATT (Accord général sur le commerce et les tarifs douaniers), le protectionnisme a beaucoup reculé, au moins officiellement. Le Traité, signé par un nombre grandissant de pays au fur et à  mesure des années, prévoyait la réduction progressive des droits de douane et l'interdiction des barrières non tarifaires. L'OMC, qui a aujourd'hui remplacé le GATT, poursuit dans la même voie.

Les tarifs douaniers ont en effet beaucoup diminué et le libre-échange s'est répandu dans le monde entier, promu par les pays riches et plus ou moins imposé aux pays pauvres, en particulier par les organisations internationale (FMI, Banque Mondiale). Cependant, on ne peut pas dire que le protectionnisme a disparu : d'une part, les barrières non tarifaires, de plus en plus subtiles, existent toujours ; d'autre part, les pays qui le peuvent (c'est à  dire ceux qui ont du pouvoir dans les échanges internationaux) prennent des mesures ouvertement protectionnistes quand ça les arrange, le meilleur exemple étant les Etats-Unis ; enfin, on peut estimer que les unions régionales, comme l'Union européenne, construisent à  la fois du libre-échange à  l'intérieur de la zone et du protectionnisme envers les pays en dehors de la zone.

Erreurs Fréquentes

Les élèves font parfois, à  propos du protectionnisme, deux types d'erreurs :

  • confondre protectionnisme et autarcie. L'autarcie, c'est le fait pour un pays de se couper du reste du monde, de vivre sans relations, en particulier commerciales et économiques, avec l'extérieur. L'autarcie complète est extrêmement rare. Le protectionnisme vise à  limiter, à  contrôler, les échanges commerciaux avec l'étranger, en général pas à  les supprimer.
  • penser que les pays sont ou protectionnistes ou libre-échangistes, mais pas les deux à  la fois. La plupart du temps, les pays sont les deux à  la fois : protectionnistes pour certains produits, libre-échangistes pour d'autres, ou libre-échangistes officiellement et protectionnistes en réalité. A l'heure actuelle, aucun pays n'est totalement libre-échangiste et bien peu sont complètement protectionnistes.

Il y a 5 JT Associés à la notion Protectionnisme