Mobilisation collective

Notion de SES | Dernière mise à jour :

Lexique

Désigne une coordination des activités des membres d'un groupe souhaitant défendre ses intérêts. Une mobilisation collective a pour but de changer une situation sociale, en un sens favorable au groupe, selon ses valeurs et ses motivations.

Définition

Se mobiliser, c'est associer ses capacités et son énergie à celles d'autres personnes en vue d'obtenir un résultat positif. Une mobilisation collective désigne alors une coordination des activités d'un groupe souhaitant défendre ses intérêts. Une mobilisation collective a pour but de changer une situation sociale, en un sens favorable au groupe, selon ses valeurs et ses motivations.

Par exemple, une grève, un meeting, une manifestation ou un boycott sont des mobilisations collectives. Les formes de mobilisation sont donc multiples ; on remarque simplement qu'elles sont souvent éphémères et relativement spontanées. Il en est de même des objectifs : il peut s'agir d'infléchir des choix gouvernementaux ou patronaux, ou plus simplement influencer l'opinion publique sur un thème particulier.

Les mobilisations collectives témoignent d'une conscience collective de ceux qui y participent, et d'une constitution des identités sociales.

Enjeux

Les mobilisations collectives pouvant prendre des formes diverses, deux questions doivent être résolues :

  • Comment naît une mobilisation collective ? Il semble que trois conditions soit à remplir, d'après A. Touraine. Les acteurs doivent tout d'abord développer une identité commune, en partageant les mêmes buts et des intérêts communs. Ensuite, le groupe formé doit s'opposer fermement aux groupes concurrents, ce qui suppose une forte solidarité interne. Enfin, les protagonistes doivent avoir conscience des enjeux de leurs actions et de leur finalité.
  • Quels sont les moyens d'une mobilisation collective ? Les mobilisations collectives nécessitent un minimum d'organisation. On observe donc qu'elles sont souvent initiées par des groupes de pression, des syndicats ou des partis politiques. Il y a alors institutionnalisation de l'action collective. Dans le cas des groupes de pression par exemple (associations, groupes d'intérêt, clubs de réflexion, lobbies, etc.), on cherche à influencer les pouvoirs publics en intervenant dans les lieux décisionnels.

Indicateurs

Il n'existe pas à proprement parler d'indicateur permettant d'identifier les mobilisations collectives. On peut cependant lister le nombre des manifestations, des grèves, des pétitions, des appels médiatiques, etc.

Tendances

Les mobilisations collectives semblent aujourd'hui plus difficiles à développer, et lorsqu'elles existent, elles rassemblent moins de population qu'autrefois. Ceci va de pair avec la montée de l'individualisme.

En effet, l'existence objective d'un groupe d'individus aux intérêts communs n'entraîne pas automatiquement l'apparition de mobilisations collectives, bien au contraire. Par ailleurs, à mesure que la taille du groupe augmente, la probabilité d'action commune décline. Comment expliquer ce paradoxe ? Tout dépend d'une analyse coût/avantage (utilitariste) de la participation individuelle à l'action collective : à mesure que la taille du groupe mécontent progresse, la non participation devient plus rentable. En effet, l'individu profite alors des éventuelles actions d'autrui, sans avoir lui-même à se dépenser en temps ou en argent. La stratégie la plus efficace du point de vue individuel est donc bien celle du passager clandestin ou free rider… Seul problème : lorsque chacun raisonne de la sorte, il n'y a plus d'action collective possible.

Erreurs Fréquentes

Attention à ne pas confondre mobilisations collectives, mouvements sociaux et luttes des classes. La mobilisation collective est un principe général, alors que les mouvements sociaux ou les luttes des classes sont des formes particulières d'actions sociales, renvoyant à des styles d'organisations singulières (avec des syndicats et des partis politiques, c'est à dire des organisations durables).

Il y a 1 JT Associés à la notion Mobilisation collective