Zone de libre echange

Lexique

Espace économique dans lequel plusieurs pays décident d'éliminer les barrières douanières faisant obstacle au commerce de biens et/ou de services

Définition

Espace économique dans lequel plusieurs pays décident d'éliminer les barrières douanières faisant obstacle au commerce de biens et/ou de services. A la différence d'une union douanière, chaque pays reste maître de ses relations commerciales vis-à -vis des pays extérieurs à  la zone.

Indicateurs

Il existe des statistiques portant sur le nombre d'accords régionaux notifiés à  l' OMC mais qui ne sont pas forcément des zones de libre échange :

Tendances

De même qu'il y a une tendance au libre-échange de manière multilatérale [voir les  notions OMC et libre-échange], il y a aussi une tendance au développement d'accords de libre-échange entre certains pays. Outre de nombreux accords bilatéraux, les plus importantes zones de libre échange sont l'AELE (entre la Norvège, l'Islande, La Suisse et le Liechtenstein) l'Alena (Canada, Etats-Unis et Mexique depuis 1994) et l'ASEAN (ou ANASE, entre l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Brunéi Darussalam, le Vietnam, la Birmanie et le Laos, et le Cambodge).

Enjeux

L'objectif d'une zone de libre-échange est de favoriser le commerce (un commerce loyal) entre pays le plus souvent proches du point de vue géographique, de favoriser la spécialisation des économies et la croissance économique.

Un des problèmes des zones de libre-échange est la question de la création de commerce entre pays de la zone et des détournements de commerce vis-à -vis des autres pays. En effet, en éliminant les droits entre pays de la zone, il devient plus intéressant d'importer des produits provenant de la zone au détriment des produits hors zone qui ne bénéficient pas de cet avantage. Les autres pays peuvent donc se sentir lésés car leurs flux d'échanges en direction des pays de la zone diminuent.

Un autre problème des zones de libre-échange est la tendance des pays tiers à  exporter dans les pays où les droits de douane sont plus faibles pour ensuite les réexporter dans le pays de la zone où les droits de douane sont plus élevés ; cette possibilité vient du fait que dans une zone de libre-échange les pays membres peuvent avoir des tarifs extérieurs différents vis à  vis des pays tiers. C'est pour éviter cela que les accords peuvent se transformer en Union douanière ou qu'il peut exister des clauses limitant ces effets pervers.

Enfin, comme pour toute décision d'ouverture d'un pays sur l'extérieur, on retrouve tous les enjeux associés à  la question du libre-échange (type de spécialisation, gains inégaux à  l'échange, coûts d'ajustement, effets sur l'environnement, etc.)

Erreurs Fréquentes

  • Confondre les zones de libre échange avec d'autres types d'accords régionaux comme les unions douanières.
  • Croire que l' Union européenne est une simple zone de libre échange.