Syndicat

Lexique

Un syndicat de travailleurs est une association de salariés qui a pour objectif de défendre et de promouvoir leurs intérêts spécifiques.

Définition

Un syndicat de travailleurs est une association de salariés qui a pour objectif de défendre et de promouvoir leurs intérêts propres. Il assure plus précisément la défense individuelle et collective des travailleurs, de leurs intérêts matériels et moraux.

Cependant, plus largement, on appelle syndicats professionnels les organisations qui défendent les intérêts professionnels de leurs membres. En font partie, bien sûr les syndicats de salariés mais aussi les syndicats de professions indépendantes (les médecins, par exemple). Les organisations patronales en font aussi partie : elles représentent et défendent les intérêts de leur membres comme le fait le MEDEF en France par exemple.

Indicateurs

Les indicateurs pour suivre l'importance des syndicats de salariés existent : ce sont le taux de syndicalisation qui est la part des salariés syndiqués parmi l'ensemble des salariés (au niveau national ou au niveau des branches d'activité) et le taux de présence syndicale dans les organisations productives (entreprises, administrations…) qui représente la part de salariés travaillant dans une organisation productive dans laquelle au moins un syndicat est présent. Eventuellement, les résultats électoraux des syndicats aux diverses élections professionnelles.

Par contre, il est beaucoup plus difficile de connaître la représentativité du MEDEF, les critères même pour la mesurer étant discutables.

Tendances

Pour ce qui concerne les syndicats de salariés, le taux de syndicalisation a tendance à baisser depuis les Trente Glorieuses (d'environ 30 % en 1949 à 7 ou 8 % aujourd'hui en France). Cette tendance est plus ou moins marquée au sein des pays les plus développés.

Toutefois, le rôle institutionnel des syndicats s'est profondément développé durant cette période : ils peuvent gérer de nombreux organismes de protection sociale (sécurité sociale, assurance-chômage, retraites complémentaires, etc.) avec plus ou moins de pouvoir cependant. Ils participent aussi à la « production » de règles collectives dans le monde du travail par des accords d'entreprise ou des conventions collectives. Ils peuvent être dans certains cas consultés par le pouvoir politique sur des règles et décisions de nature économique et sociale.

L'importance de leur rôle institutionnel varie selon les pays et la place qui leur est accordée (ou reconnue) par le pouvoir politique.

Enjeux

Tous ces acteurs sociaux participent au dialogue social qui permet l'émergence et l'acceptation de nouvelles normes. Mais du fait du doute quant à leur réelle représentativité, les accords qu'ils signent peuvent être remis en cause, si ce n'est d'un point de vue juridique au moins du point de vue de leur légitimité.

Dès lors, une tendance à passer outre ces organisations (qu'il s'agisse d'ailleurs des syndicats de travailleurs ou des syndicats patronaux) se développe. Elle se manifeste par des accords directs d'entreprise entre représentants de salariés (pas forcément syndiqués) et les dirigeants de l'entreprise (pas forcément non plus adhérents d'une organisation patronale).

Cette évolution pose plusieurs questions : celle des compétences, particulièrement. La législation étant complexe, les signataires sont-ils formés pour signer des accords valables juridiquement et viables socialement et économiquement ?  Du côté des entreprises, à l'intérieur d'une même branche d'activité, les entreprises n'auront pas à satisfaire aux mêmes exigences et elles ne seront pas dans une même position en terme de compétitivité.

L'érosion de la légitimité des organisations syndicales peut se manifester également à l'occasion de certains conflits sociaux par une tendance à s'écarter des modes habituels et normés d'expression et/ou de résolution des revendications.

Erreurs Fréquentes

Croire en la toute puissance des syndicats de salariés en France.

Considérer que le niveau du niveau de légitimité syndicale est à l'image du taux de syndicalisation, notamment en France (où le premier demeure malgré tout plus élevé que le second).

Penser que les syndicats de salariés sont à l'origine de très nombreux conflits sociaux actuellement en France.

En savoir plus




Les autres notions du chapitre

Changement social

Ch9 - Notion Terminale

Transformations durables de l'organisation sociale ou de la culture (au sens sociologique) d'une société.

Lire la suite

Conflits sociaux

Ch9 - Notion Terminale

Un conflit social est un affrontement entre plusieurs groupes sociaux antagonistes, l'objet de tout conflit étant de modifier le rapport de forces existant entre les parties.

Lire la suite

Mouvements sociaux

Ch9 - Notion Terminale

Toute action collective revendicative en faveur d'une cause, matérielle ou immatérielle, et visant à  transformer l'ordre social existant.

Lire la suite

Régulation des conflits

Ch9 - Notion Terminale

La régulation des conflits sociaux est le processus qui amène à l’atténuation des conflits sociaux par l’élaboration de nouvelles règles sociales mieux acceptées des groupes en conflits.

Lire la suite

Syndicat

Ch9 - Notion Terminale

Un syndicat de travailleurs est une association de salariés qui a pour objectif de défendre et de promouvoir leurs intérêts spécifiques.

Lire la suite

Conflit

Ch9 - Acquis Première

Un conflit est une opposition déclarée entre deux parties.

Lire la suite

Action collective

Ch9 - non inscrite

L'action collective correspond à l'action commune ou concertée des membres d'un groupe en vue d'atteindre des objectifs communs.

Lire la suite

Exploitation

Ch9 - non inscrite

L'exploitation correspond à du travail non payé aux ouvriers par les capitalistes dans l'analyse marxiste.

Lire la suite

Groupe de pression

Ch9 - non inscrite

Un groupe de pression rassemble des personnes physiques ou morales pour défendre des intérêts communs auprès des personnes et des institutions chargées de prendre des décisions.

Lire la suite

Institutionnalisation des conflits

Ch9 - non inscrite

Peu à peu se sont mises en place des règles acceptées par tous ayant pour objectif d'encadrer, de réguler les conflits et leur déroulement. C'est ce processus que l'on appelle institutionnalisation des conflits.

Lire la suite

Lutte des classes

Ch9 - non inscrite

Marx pense que, dans toutes les sociétés, il y a des classes sociales en opposition forte et violente du fait d'intérêts contradictoires et qui entrent en lutte, chacune souhaitant détenir le pouvoir.

Lire la suite

Mobilisation collective

Ch9 - non inscrite

Désigne une coordination des activités des membres d'un groupe souhaitant défendre ses intérêts. Une mobilisation collective a pour but de changer une situation sociale, en un sens favorable au groupe, selon ses valeurs et ses motivations.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions