Structures economiques

Lexique

Les structures économiques correspondent à la décomposition d’une économie en différents éléments distincts mais liés les uns aux autres.

Définition

Les structures économiques correspondent à la décomposition d’une économie en différents éléments distincts mais liés les uns aux autres.

Etudier les structures économiques, c'est décomposer ou classer les activités économiques selon certains critères et examiner les proportions des différents éléments et leurs relations entre eux. L’intérêt de ces études est surtout de caractériser leur évolution dans le temps.

On peut par exemple étudier les structures économiques d'un pays selon les secteurs d'activité (secteur primaire, secondaire, tertiaire) et les branches ou selon leur contrôle par le secteur privé ou le secteur public ou selon leur type, formel ou informel, etc. On peut aussi décomposer la consommation et on peut comparer ou suivre dans le temps la structure de biens et services consommés, répondant plutôt à des besoins primaires ou secondaires, etc. On peut évidemment aussi s’intéresser à la nature des revenus et à leur proportion relative entre par exemple revenu du travail et revenu du capital, entre revenus primaires et revenus de transfert, etc.

S’intéresser à la façon dont se fait l’allocation des ressources par l’Etat ou par le marché par exemple peut aussi être instructif.

Indicateurs

Les indicateurs sont évidemment multiples mais ce sont les proportions des différents éléments étudiés et leur évolution qui font sens.

Tendances

Dans les économies développées une tendance forte depuis deux siècles est le déclin de l’agriculture au profit de l’industrie jusqu’à récemment et des activités de service. Ces évolutions concernent la production mas aussi l’emploi. Elles sont liées à la croissance économique et à celle des niveaux de vie qui modifient les besoins des individus :la structure de la consommation change et le rôle de l’Etat évolue.

Enjeux

O

Les enjeux sont évidemment multiples (en termes de production, de revenus, de consommation, d’allocation des ressources). Pour donner un exemple des enjeux, on se limitera ici aux enjeux des débats sur l'action de l'Etat sur les structures économiques.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'Etat, sous l'influence des idées keynésiennes, est intervenu de façon croissante dans l'activité économique par le biais de politiques conjoncturelles, de nationalisation d'entreprises privées, de redistribution des revenus et de production de biens publics. Ces changements ont-ils été économiquement positifs ? Ne peuvent-ils pas être contestés ? Les coûts engendrés par ces interventions (impôts, dettes par exemple) ne sont pas trop importants ?

Avec le Développement des idées libérales depuis les années 1980, on constate une contestation du rôle de l’Etat dans l’économie et un recul du secteur public dans de nombreux pays industrialisés, sous l'effet de privatisation d'entreprises publiques. Une remise en cause de l’intervention de l’Etat dans la redistribution des revenus est aussi perceptible d’où une tendance à ou une volonté de réduire les impôts payés par les entreprises et les ménages. Mais ce déclin de l’Etat ne risque-t-il pas se traduire par des crises plus fréquentes (voir la crise financière et économique de 2007-2009) ? Ne risque-t-il pas par se traduire par un accroissement des inégalités de toutes sorte (revenu, consommation, logement, etc.) finalement mal accepté ?

Erreurs Fréquentes

Il ne faut oublier que le déclin relatif d’un élément n’est pas forcément autonome mais lié à l’émergence d’un autre élément : donc ne pas oublier de lier l’évolution des structures économiques.

En savoir plus

L’INSEE a publié différentes analyses d’évolution structurelle : de l’économie française et de la consommation par exemple.