Structures economiques

Lexique

Décomposition d'un ensemble en sous-ensembles et étude des transformations de cette décomposition au cours du temps.

Définition

Etudier les structures économiques, c'est décomposer ou classer les activités économiques selon certains critères et examiner les proportions des différents éléments et leurs relations entre eux. On peut par exemple étudier les structures économiques d'un pays selon les secteurs d'activité (secteur primaire, secondaire, tertiaire), ou encore selon les branches ou en fonction de la taille des entreprises.

Si l'on s'intéresse au rôle économique et social des pouvoirs publics, les structures qui font l'objet de débats portent surtout sur :

1) La part des activités qui sont sous le contrôle de l'Etat (secteur public) par rapport à  celles qui relèvent du domaine privé

2) La part des activités soumises à  la concurrence et au marché par rapport à  celles dont l'Etat a le monopole (service public).

Indicateurs

On se limite ici au rôle de l'Etat sur les structures économiques.

On peut repérer ce rôle dans l'importance du secteur public ou des services publics en France, ou encore dans le poids du budget de l'Etat (en % du PIB). On peut en avoir une idée également en étudiant la répartition public-privé pour certaines activités.

Enjeux

On se limite ici aux enjeux des débats sur l'action de l'Etat sur les structures économiques et sociales.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'Etat, sous l'influence des idées keynésiennes, est intervenu de façon croissante dans l'activité économique par le biais de nationalisation d'entreprises privées. Le secteur public devient un instrument de la politique économique et sociale de l'Etat.

Avec le développement des idées libérales depuis les années 1980, on constate un recul du secteur public dans de nombreux pays industrialisés, sous l'effet de privatisation d'entreprises publiques plus ou moins nombreuses (en France, en Grande Bretagne ou Allemagne par exemple). Pour les libéraux, les entreprises ne peuvent bien fonctionner que dans le cadre d'une économie de marché en dehors de la tutelle de l'Etat.

La mise en place de l'Union Européenne a crée un vaste marché unique sur lequel les entreprises publiques (et surtout celles en monopole) sont accusées de fausser la concurrence. Les monopoles publics doivent accepter de partager le marché avec des entreprises privées (par exemple dans la distribution de l'électricité, du courrier ou les télécommunication).

Malgré tout, le secteur public occupe encore une part importante et remplit souvent une mission réelle de service public (par exemple la Poste en France).

Erreurs Fréquentes

On se limite ici à l'action de l'Etat sur les structures économiques :

Attention de ne pas confondre secteur public et service public.

  • Le secteur public regroupe toutes les entreprises publiques ou semi-publiques (sociétés d'économie mixtes), c'est à  dire celles qui sont sous le contrôle de l'Etat (il les possède en totalité ou en est l'actionnaire majoritaire), qu'elles soient soumises à  la concurrence ou non (monopoles publics). Il désigne également dans un sens plus large l'ensemble des entreprises publiques et des administrations publiques.
  • Le service public désigne la partie du secteur public qui assure la fourniture des consommations collectives. Mais le service public peut aussi être assuré par une entreprise privée qui, dans ce cas, reçoit une "délégation de service public".