Salaire

Lexique

C'est un revenu du travail. Il est fixé dans le contrat de travail par lequel le salarié loue sa force de travail à  un employeur sous l'autorité duquel il se place.

Définition

Le salaire est un revenu du travail. Il est fixé par un contrat de travail par lequel le salarié loue sa force de travail à  un employeur sous l'autorité duquel il se place.

Le mot salaire est associé à  de très nombreux adjectifs. Certaines de ces expressions doivent être connues : 

  • Le salarié perçoit un salaire net, égal au salaire brut moins les cotisations sociales salariales (à  sa charge) et que l'employeur lui retient.

Pour l'employeur, ce qui compte dans la détermination de ses coûts, ce n'est pas le salaire qu'il soit brut ou net, mais le coût salarial qui est égal au salaire brut, augmenté des cotisations sociales patronales (à  la charge de l'employeur). Le coût salarial est donc ce que coûte, au total, le salarié à  un employeur. C'est un des éléments qui détermine les décisions de l'employeur (embaucher ou ne pas embaucher, etc.).
En résumé :

Coût salarial = salaire net + cotisations sociales salariales + cotisations sociales patronales    Salaire net = salaire brut - cotisations sociales salariales

  • Le salaire indirect  (ou social) désigne l'ensemble des prestations sociales reçues par les salariés (retraites, allocations, indemnités journalières, ….) et qui sont financées par l'ensemble des cotisations sociales.
  • Le salaire minimum est fixé par les pouvoirs publics et on ne peut payer aucun salarié, en principe, en dessous de celui-ci. En France, il a été instauré en 1950 avec le SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti), devenu SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) en 1970. Celui-ci est indexé sur les prix et sur l'évolution du salaire moyen des ouvriers. La progression du pouvoir d'achat du Smic est donc garantie.
  • Le salaire nominal est mesuré en prix courants, c'est le salaire tel qu'il est indiqué sur le contrat de travail, la fiche de paye, etc. Le salaire réel indique le pouvoir d'achat du salaire nominal, à  prix constants donc. Si la hausse des prix est identique à  l'augmentation du salaire nominal, le pouvoir d'achat stagne, il n'augmentera que si la hausse du salaire nominal est supérieure à  celle des prix. On peut calculer le salaire réel soit en monnaie constante, soit en indices en volume (quand on a plusieurs années) :

Salaire réel  = (salaire nominal / indice des prix) x 100
Ou bien : indice du pouvoir d'achat (base 100 année t) = [indice du salaire nominal / indice des prix (base 100 année t)] x 100

  • Le salaire aux pièces (en fonction des quantités produites) est moins répandu que le salaire au temps (horaire ou mensuel). Pour les cadres, il est forfaitaire.

Indicateurs

L'évolution des salaires est mesurée en règle générale par l'évolution du pouvoir d'achat des salaires (c'est-à -dire celle des salaires réels). Comme on a du mal à  connaître tous les salaires, un indicateur souvent utilisé est celui de l'évolution du pouvoir d'achat du SMIC, qui donne une idée de l'évolution générale des salaires.

Un autre indicateur utilisable est celui du partage de la valeur ajoutée entre salaires et profits. Il montre quels sont ceux qui bénéficient le plus de la croissance entre apporteurs de capitaux et apporteurs de travail. Remarquons que la part allant aux salaires peut diminuer sans que cela signifie que les salaires diminuent : pour cela, il suffit que les salaires augmentent moins vite que la valeur ajoutée.

Tendances

Après une longue période (jusqu'à  la fin des années 1970 environ) pendant laquelle la part de la valeur ajoutée allant aux salaires a augmenté, on a observé un retour de balancier : la part de la valeur ajoutée allant aux bénéfices a réaugmenté sensiblement en France depuis 1985. Ainsi les profits des entreprises françaises ont atteint ces dernières années des records.

On peut considérer que cette évolution est favorable aux investissements dans la mesure où elle permet un financement aisé du fait du niveau des bénéfices. Cependant, si la demande n'augmente pas ou peu, on peut douter que les entreprises aient beaucoup besoin d'investir... 

Enjeux

Les salaires distribués par l'entreprise ont pour origine les richesses créées dans l'entreprise par les salariés grâce aux moyens de production, propriété de l'entreprise. La question est donc de savoir comment les richesses créées sont réparties : une partie de la valeur ajoutée va aux actionnaires et à  l'entreprise, une autre partie va aux salariés en échange de leur activité productive, la dernière partie allant aux administrations publiques sous forme d'impôts.

Il y a donc, à  l'intérieur de l'entreprise, à  régler la question de la répartition de la valeur ajoutée (on se doute que chacun veut la plus grosse part !) mais cette question doit prendre en compte des contraintes externes : dans un contexte très concurrentiel, la comparaison des coûts salariaux de pays à  pays va être au coeur des stratégies des entreprises, cette comparaison pouvant déboucher sur des délocalisations ou des IDE permettant de créer des emplois à  l'étranger et non dans le pays.

Enfin, la question des salaires et surtout celle de l'évolution de leur pouvoir d'achat a des enjeux macroéconomiques : comprimer la progression de l'évolution du pouvoir d'achat des salaires peut permettre de conserver des emplois en France, mais si la productivité augmente sans que la demande n'augmente (puisque le pouvoir d'achat ne progresse pas ou peu), on peut craindre les suppressions d'emploi.




Les autres notions du chapitre

Catégories socioprofessionnelles PCS

Ch6 - Notion Terminale

Les PCS, professions et catégories socio-professionnelles, correspondent à  une répartition des actifs français dans des catégories dont les membres présentent une certaine homogénéité sociale, c'est-à -dire le même genre de comportements (par exemple vis-à -vis de la fécondité, des opinions politiques, des pratiques de loisirs, etc…).

Lire la suite

Classes sociales

Ch6 - Notion Terminale

Marx appelle classe sociale un ensemble d'hommes caractérisé par la place qu'il tient au sein du système productif.C'est le sens utilisé le plus souvent. Il y a cependant d'autres acceptions pour cette expression.

Lire la suite

Groupe de statut

Ch6 - Notion Terminale

Un groupe de statut regroupe, selon Max Weber, des individus ayant le même prestige social, le même « honneur social ».

Lire la suite

Inégalités économiques

Ch6 - Notion Terminale

Les inégalités économiques sont des différences entre individus ou groupes sociaux portant sur des avantages ou des désavantages économiques et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou entre ces groupes.

Lire la suite

Inégalités sociales

Ch6 - Notion Terminale

Les inégalités sociales sont des différences entre individus ou groupes sociaux portant sur des avantages ou des désavantages dans l’accès à des ressources socialement valorisées.

Lire la suite

Stratification sociale

Ch6 - Notion Terminale

Fait, pour toute société, d'être composée de groupes sociaux différenciés et hiérarchisés.

Lire la suite

Groupe social

Ch6 - Acquis Première

Un groupe social est un ensemble d’individus formant une unité sociale durable, caractérisé par des valeurs communes, des liens plus ou moins intenses, une situation sociale identique et/ou des activités communes, une conscience d’appartenir à ce groupe et par la reconnaissance, par d’autres groupes, de son existence.

Lire la suite

Profit

Ch6 - Acquis Première

Le profit d’une entreprise est l’excédent des recettes sur les dépenses.

Lire la suite

Revenu

Ch6 - Acquis Première

En général, ce sont les sommes d'argent perçues par une personne au cours d'une période donnée.

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Salaire

Ch6 - Acquis Première

C'est un revenu du travail. Il est fixé dans le contrat de travail par lequel le salarié loue sa force de travail à  un employeur sous l'autorité duquel il se place.

Lire la suite

Capital économique social culturel

Ch6 - non inscrite

Capital économique = le patrimoine d'un individu. Pour Bourdieu, le capital économique comprend, outre le patrimoine (capital au sens strict), les revenus.
Capital social = ensemble des relations personnelles qu'un individu peut mobiliser dans son intérêt.
Capital culturel = ensemble des ressources culturelles dont dispose un individu.

Lire la suite

Moyennisation Polarisation

Ch6 - non inscrite

La moyennisation insiste sur le rapprochement des modes de vie permis par la réduction des inégalités et le processus de constitution d'une vaste classe moyenne.

La polarisation met l'accent sur les écarts entre les situations sociales provoqués par le jeu des inégalités et le processus de regroupement des groupes sociaux autour de pôles opposés.

Lire la suite

Patrimoine

Ch6 - non inscrite

Le patrimoine est l'ensemble des biens (on dit parfois « les avoirs ») possédés par un individu ou un ménage à  un moment donné.

Lire la suite

Société democratique

Ch6 - non inscrite

Société qui repose sur le principe d'égalité ce qui permet aux individus d'envisager une mobilité sociale.

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions

Révisez les 144 notions obligatoires pour le bac