Redistribution

Lexique

Transferts effectués par les pouvoirs publics entre les ménages, y compris par l'offre de services collectifs.

Définition

Transferts monétaires ou en nature (services collectifs par exemple) vers les ménages, effectués par l'Etat ou la Sécurité sociale, grâce à des prélèvements sur les revenus de certains individus ou ménages. L'objectif de cette redistribution est d'atteindre davantage de justice sociale.

  • On parle de redistribution verticale lorsque cette redistribution aboutit à une réduction des inégalités.
  • On parle de redistribution horizontale lorsque cette redistribution se contente de couvrir les risques sociaux quel que soit le niveau des revenus, y compris donc lorsque cette couverture se fait au sein d'un groupe d'individus ayant le même niveau de revenu ou au bénéfice d'individus ayant les revenus les plus élevés.

Indicateurs

  • L'importance des services collectifs gratuits peut être un indicateur de redistribution, pas forcément verticale d'ailleurs (exemple : la gratuité des études supérieures profite plus aux catégories aisées dont les enfants poursuivent plus longtemps leurs études qu'aux autres catégories).
  • La comparaison des revenus primaires (ceux qui sont versés aux individus en contrepartie de leur participation à  la production) et des revenus disponibles (ceux dont les individus disposent réellement, une fois les prélèvements faits et certaines prestations reçues) pour différents niveaux de revenu ou selon la PCS est aussi utilisée comme indicateur de redistribution, de même que l'évolution des inégalités de revenu.

Tendances

Depuis le XIXe siècle, l'Etat-providence s'est développé afin de mieux couvrir les risques sociaux. La redistribution horizontale est donc une réalité entre actifs occupés et actifs inoccupés et chômeurs (sous certaines conditions, bien sûr : environ la moitié des chômeurs en France ne sont pas indemnisés par l'assurance-chômage  !), vis-à -vis des malades, des familles, etc.

Un objectif de réduction des inégalités s'est ajouté à  cette évolution de manière progressive : école gratuite, impôt progressif sur le revenu, développement des prestations sous condition de ressources (minimum vieillesse, allocation de parent isolé, allocation de solidarité spécifique, RMI, etc.), CMU, etc.

Du point de vue des revenus, les inégalités se sont considérablement réduites en France durant le XXe siècle. Mais, depuis une vingtaine d'années, elles se sont sans doute stabilisées, voire accrues.

Enjeux

  • A propos de la redistribution, on peut se poser un certain nombre de questions autour de la justice de la redistribution. Est-ce qu'il est équitable que des individus reçoivent des aides sans contrepartie (en mettant de côté tout ce qui peut être abus) ? C'est une des raisons qui font que le niveau du RMI, en France, a été fixé en dessous de celui du SMIC mensuel à  temps plein : il fallait éviter le risque de dépendance vis-à -vis de l'aide accordée et que certains individus profitent du système. C'est ce qui explique aussi qu'en contrepartie du versement du RMI, on demande aux bénéficiaires des activités précises d'insertion. Mais n'est-ce pas un droit fondamental que de vivre décemment, même quand on ne peut pas travailler ? Ou quand on ne veut pas travailler ? Voilà  un grand débat !
  • Autre débat : certaines mesures mettent en évidence le choix difficile entre redistribution verticale et redistribution horizontale. En clair, faut-il préférer l'une ou l'autre ? Le quotient familial, en France, fait que les personnes qui ont des enfants paient moins d'impôts que les célibataires ; mais il a aussi pour conséquence de faire payer beaucoup moins d'impôts aux familles les plus riches pour un nombre d'enfants donné. Est-ce une mesure opportune ? Faut-il vraiment aider les familles, notamment les plus riches ? Mais pourquoi aider les familles les plus pauvres et pas les plus riches ? N'y aurait-il pas là  aussi une injustice ? Il y a beaucoup de pays qui n'ont pas de politique aussi favorable aux familles, l'Allemagne par exemple.

Erreurs Fréquentes

  • Croire que la redistribution se fait uniquement sous une forme monétaire (il ne faut pas oublier les services collectifs gratuits).
  • Croire que la redistribution est toujours verticale (elle est, en France, pour une large part horizontale).
  • Confondre redistribution horizontale et redistribution verticale.
  • Penser que toute redistribution verticale est, sans discussion, source de plus de justice sociale.



Les autres notions du chapitre

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Assurance assistance

Ch10 - Notion Terminale

L'assurance est un système de protection contre les risques sociaux ne concernant que les individus qui se sont protégés par une cotisation.

L'assistance est un système de protection contre les risques sociaux, financé par la collectivité et destiné à  tout individu.

Lire la suite

Discrimination

Ch10 - Notion Terminale

La discrimination est un traitement défavorable, subi par un individu, lié à une de ses caractéristiques sociales ou personnelles, et souvent en opposition à la législation ou aux valeurs de la société.

Lire la suite

Egalité

Ch10 - Notion Terminale

L’égalité correspond à des situations identiques ou équivalentes, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

Lire la suite

Fiscalité

Ch10 - Notion Terminale

La fiscalité comprend l’ensemble des impôts versés aux administrations publiques.

Lire la suite

Inégalités

Ch10 - Notion Terminale

Les inégalités sont des différences entre individus ou groupes sociaux qui se traduisent en terme d'avantages ou de désavantages et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou groupes. 

Lire la suite

Justice sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des principes qui définissent la répartition équitable des droits sociaux et des devoirs au sein d'une collectivité, c'est-à -dire une répartition tenant compte de la situation personnelle des individus.

Lire la suite

Prestations et cotisations sociales

Ch10 - Notion Terminale

Les prestations sociales sont des versements en nature ou en espèce versées aux ménages pour compenser les charges liées à l’arrivée de risques sociaux.

Les cotisations sociales sont des versements obligatoires effectués par les employeurs et les salariés pour financer les dépenses de prestations sociales.

Lire la suite

Protection sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

Lire la suite

Redistribution

Ch10 - Notion Terminale

Transferts effectués par les pouvoirs publics entre les ménages, y compris par l'offre de services collectifs.

Lire la suite

Services collectifs

Ch10 - Notion Terminale

Les services collectifs regroupent, ici, des services non marchands mis à disposition des ménages.

Lire la suite

Pouvoirs publics

Ch10 - Notion Terminale

Ce sont les autorités qui déterminent et conduisent l'action politique.

Lire la suite

Etat providence

Ch10 - Acquis Première

Etat intervenant largement dans les domaines économique et social, en particulier dans le domaine de la protection sociale.

Lire la suite

Prélèvement Obligatoires

Ch10 - Acquis Première

Les prélèvements obligatoires sont des impôts, des taxes et des cotisations sociales que les agents économiques doivent verser aux administrations publiques (et aux institutions européennes).

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Equité

Ch10 - non inscrite

L'équité renvoie à l'idée de justice : il faut juger et traiter de manière égale des situations identiques mais accorder des droits spécifiques aux groupes sociaux dont la situation est jugée désavantageuse. C'est une égalité proportionnée à la situation des individus.

Lire la suite

Etat providence, universaliste, corporatiste, residuel

Ch10 - non inscrite

Le modèle universaliste de l'Etat providence (ou social-démocrate) assure à  l'ensemble de la population un niveau de protection sociale élevé financé par l'impôt. Le modèle libéral ou résiduel de l'Etat providence assure un faible niveau de protection sociale souvent réservé aux plus pauvres et financé par l'impôt. Le modèle corporatiste ou « conservateur » assure une protection sociale aux individus ayant cotisé, donc travaillé.

Lire la suite

Exclusion

Ch10 - non inscrite

Processus de fragilisation du lien social, de désaffiliation, au cours duquel l'individu perd peu à peu les liens installés avec d'autres individus ou des groupes d'individus.

Lire la suite

Incitations

Ch10 - non inscrite

Correspond à ce qui pousse un individu à agir, à penser, à juger de telle ou telle façon.

Lire la suite

Risques sociaux

Ch10 - non inscrite

Evénements pouvant survenir à  tout individu et provoquant pour lui soit des dépenses importantes, soit une diminution sensible de ses revenus habituels, et nécessitant donc une prise en charge collective.

Lire la suite

Service public

Ch10 - non inscrite

Désigne l'activité d'administrations ou d'entreprises qui fournissent des prestations utiles aux administrés. Le service public peut être assuré par une administration, une entreprise publique ou concédé à une entreprise privée.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions

Révisez les 144 notions obligatoires pour le bac