Protection sociale

Lexique

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

Définition

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

La protection sociale a donc à la fois des objectifs matériels (permettre aux individus de survivre quand ils sont malades, ou âgés, ou chargés de famille nombreuses, par exemple) et des objectifs sociaux (réduire l'inégalité devant les risques de la vie et assurer aux individus un minimum de revenus leur permettant d'être intégrés à la société).

Elle est assurée par des institutions : c'est d'abord la Sécurité sociale (protection contre la maladie, la vieillesse, etc...), mais pas seulement elle. Il s'agit aussi de l'Etat lui-même dont le budget assure certaines dépenses (bourses scolaires, indemnisation des chômeurs en fin de droits, par exemple) et des collectivités territoriales (les Communes peuvent prendre en charge certaines dépenses des retraités ayant peu de ressources, comme les dépenses de transport, par exemple). Enfin, les administrations privées (les organisations caritatives, comme le Secours catholique ou le Secours populaire, par exemple) prennent en charge également une partie de la protection sociale, souvent en direction des populations les plus marginalisées.

La plupart des dépenses de protection sociale sont financées par les prélèvements obligatoires. Les impôts permettent de payer les dépenses inscrites aux budgets de l'Etat ou des collectivités territoriales. Les cotisations sociales patronales et salariales permettent de financer les dépenses de la Sécurité sociale. Les administrations privées sont financées par les dons des particuliers et les subventions éventuellement reçues de l'Etat, des collectivités territoriales ou même des organismes supra-nationaux (l'Union européenne verse des subventions à certaines associations s'occupant du logement des exclus, par exemple).

Indicateurs

On peut essayer de mesurer le poids de la protection sociale dans un pays par divers indicateurs :

Si l'on veut comparer ce poids dans différents pays, cela devient beaucoup plus compliqué car les systèmes de protection sociale sont très différents. On utilisera par exemple le poids des dépenses de protection sociale dans le PIB.

Tendances

  • Les principes de la protection sociale naissent dès le début du XIXème siècle. La révolution industrielle a, en effet, profondément modifié les conditions d'exercice du travail et donc de la solidarité entre les individus. Les premières ébauches de la protection sociale se retrouvent dans les sociétés de secours mutuel organisées par les ouvriers eux-mêmes (les "Voraces" des canuts lyonnais vers 1830, par exemple). Ces principes sont ensuite mis en œuvre et codifiés dans l'Allemagne de Bismarck (deuxième moitié du XIXème siècle) et par l'Anglais Beveridge (Rapport de 1942). Ils servent à fonder les systèmes qui seront mis en place en Europe après la deuxième guerre mondiale.

  • La protection sociale s'est considérablement accrue depuis 1945, même si elle reste très inégale selon les pays. Elle accompagne la montée de l'Etat providence. Elle représente une véritable conquête sociale pour la très grande majorité de la population des pays européens. Mais elle n'est pas toujours aussi développée qu'en France (on peut penser aux pays anglo-saxons mais aussi, et surtout peut-être, aux pays en développement) et, même en France, certains restent mal protégés (d'où la création récente de la CMU, couverture maladie universelle).

  • La montée de la protection sociale s'est traduite par la montée des prélèvements obligatoires mais aussi, et en contrepartie, par la montée des revenus de transfert (les revenus versés du fait que l'individu remplit certaines conditions, et non en contrepartie d'une participation à la production) dans le revenu des ménages. Cette protection sociale a donc aussi joué un rôle économique non négligeable en contribuant à développer la demande solvable des ménages, ce qui a stimulé la croissance économique.

  • L'indemnisation du chômage reste le plus petit poste de la protection sociale (moins de 8 % des dépenses en 1999), alors que celui des retraites est le plus élevé.

  • Du fait de son coût, de sa complexité, et peut-être de certains effets pervers, la protection sociale est aujourd'hui parfois remise en cause comme vous pouvez le lire dans le cours. Cependant, elle continue de jouer un rôle essentiel dans la lutte contre l'exclusion, sur le plan de la cohésion sociale.

Enjeux

Deux logiques peuvent présider à  la protection sociale : une logique d'assurance et une logique d'assistance, ou de solidarité, liée à  l'idée de justice sociale.

  • Dans le premier cas, on insiste sur l'idée d'assurance : on cotise (cotisations sociales) pour se protéger contre certains risques sociaux (par exemple : la maladie, le chômage, la vieillesse) et lorsque le risque se produit, on reçoit une allocation ou une pension. Dans ce système, il faut un équilibre entre les ressources(cotisations sociales) et les dépenses (allocations, retraites).
  • Dans le deuxième cas, on insiste sur la solidarité (entre les générations par exemple, ou entre les plus riches et les moins riches). Ce système est mis en place pour tous ceux qui ne peuvent pas ou plus bénéficier du système d'assurance. Le financement en est assuré par l'à‰tat ou des collectivités territoriales (par exemple le RMI).

La logique est donc très différente. Aujourd'hui, la question se pose, dans les pays qui ont choisi la logique de solidarité, de savoir si l'on peut continuer ainsi : en effet, des générations moins nombreuses vont avoir à  prendre en charge des générations âgées très nombreuses du fait du baby-boom et l'on peut se demander si l'on arrivera à  maintenir le niveau actuel de protection sociale. Mais la logique d'assurance pose aussi des questions : d'une part, c'est une logique individuelle, voire individualiste, qui laissent des exclus sur le bord de la route, d'autre part, les risques de faillite du système sont loin d'être inexistants (l'épargne est placée à  long terme par les compagnies d'assurance, mais la fragilité du système financier international peut à  tout moment menacer les fonds de pension américains, par exemple, ce qui pourrait priver les assurés de leurs retraites).

Le débat autour de la protection sociale et de son financement a donc de réels enjeux et, une fois de plus, il n'y a pas de solution miracle ou évidente.

Erreurs Fréquentes

  • Confondre protection sociale et Etat : il y a d'autres institutions qui participent à la protection sociale, la Sécurité sociale d'abord (ce n'est pas la même chose que l'Etat,voir plus bas), mais aussi des associations par exemple.

  • Affirmer qu'il n'y a pas de protection sociale aux Etats-Unis... La caricature rend les affirmations fausses.

  • Confondre protection sociale et Sécurité sociale. La Sécurité sociale est une institution qui joue certes un rôle majeur dans la protection sociale, mais ce n'est pas la totalité de la protection sociale (voir plus haut).

  • Confondre Etat et Sécurité sociale : les deux sont des administrations publiques mais ils sont distincts. La Sécurité sociale, créée en 1945, est gérée paritairement (c'est-à -dire à égalité) par les syndicats de travailleurs, les représentants du patronat et l'Etat. Même si l'Etat y joue évidemment un grand rôle, la Sécurité sociale, ce n'est pas la même chose que l'Etat. Il peut même y avoir des désaccords entre les deux institutions, par exemple quand il s'agit de relever le montant des cotisations ou le prix de la consultation chez le médecin.




Les autres notions du chapitre

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Assurance assistance

Ch10 - Notion Terminale

L'assurance est un système de protection contre les risques sociaux ne concernant que les individus qui se sont protégés par une cotisation.

L'assistance est un système de protection contre les risques sociaux, financé par la collectivité et destiné à  tout individu.

Lire la suite

Discrimination

Ch10 - Notion Terminale

La discrimination est un traitement défavorable, subi par un individu, lié à une de ses caractéristiques sociales ou personnelles, et souvent en opposition à la législation ou aux valeurs de la société.

Lire la suite

Egalité

Ch10 - Notion Terminale

L’égalité correspond à des situations identiques ou équivalentes, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

Lire la suite

Fiscalité

Ch10 - Notion Terminale

La fiscalité comprend l’ensemble des impôts versés aux administrations publiques.

Lire la suite

Inégalités

Ch10 - Notion Terminale

Les inégalités sont des différences entre individus ou groupes sociaux qui se traduisent en terme d'avantages ou de désavantages et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou groupes. 

Lire la suite

Justice sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des principes qui définissent la répartition équitable des droits sociaux et des devoirs au sein d'une collectivité, c'est-à -dire une répartition tenant compte de la situation personnelle des individus.

Lire la suite

Prestations et cotisations sociales

Ch10 - Notion Terminale

Les prestations sociales sont des versements en nature ou en espèce versées aux ménages pour compenser les charges liées à l’arrivée de risques sociaux.

Les cotisations sociales sont des versements obligatoires effectués par les employeurs et les salariés pour financer les dépenses de prestations sociales.

Lire la suite

Protection sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

Lire la suite

Redistribution

Ch10 - Notion Terminale

Transferts effectués par les pouvoirs publics entre les ménages, y compris par l'offre de services collectifs.

Lire la suite

Services collectifs

Ch10 - Notion Terminale

Les services collectifs regroupent, ici, des services non marchands mis à disposition des ménages.

Lire la suite

Pouvoirs publics

Ch10 - Notion Terminale

Ce sont les autorités qui déterminent et conduisent l'action politique.

Lire la suite

Etat providence

Ch10 - Acquis Première

Etat intervenant largement dans les domaines économique et social, en particulier dans le domaine de la protection sociale.

Lire la suite

Prélèvement Obligatoires

Ch10 - Acquis Première

Les prélèvements obligatoires sont des impôts, des taxes et des cotisations sociales que les agents économiques doivent verser aux administrations publiques (et aux institutions européennes).

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Equité

Ch10 - non inscrite

L'équité renvoie à l'idée de justice : il faut juger et traiter de manière égale des situations identiques mais accorder des droits spécifiques aux groupes sociaux dont la situation est jugée désavantageuse. C'est une égalité proportionnée à la situation des individus.

Lire la suite

Etat providence, universaliste, corporatiste, residuel

Ch10 - non inscrite

Le modèle universaliste de l'Etat providence (ou social-démocrate) assure à  l'ensemble de la population un niveau de protection sociale élevé financé par l'impôt. Le modèle libéral ou résiduel de l'Etat providence assure un faible niveau de protection sociale souvent réservé aux plus pauvres et financé par l'impôt. Le modèle corporatiste ou « conservateur » assure une protection sociale aux individus ayant cotisé, donc travaillé.

Lire la suite

Exclusion

Ch10 - non inscrite

Processus de fragilisation du lien social, de désaffiliation, au cours duquel l'individu perd peu à peu les liens installés avec d'autres individus ou des groupes d'individus.

Lire la suite

Incitations

Ch10 - non inscrite

Correspond à ce qui pousse un individu à agir, à penser, à juger de telle ou telle façon.

Lire la suite

Risques sociaux

Ch10 - non inscrite

Evénements pouvant survenir à  tout individu et provoquant pour lui soit des dépenses importantes, soit une diminution sensible de ses revenus habituels, et nécessitant donc une prise en charge collective.

Lire la suite

Service public

Ch10 - non inscrite

Désigne l'activité d'administrations ou d'entreprises qui fournissent des prestations utiles aux administrés. Le service public peut être assuré par une administration, une entreprise publique ou concédé à une entreprise privée.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions