Population active

Lexique

La population active regroupe l'ensemble des personnes exerçant ou cherchant à exercer une activité professionnelle rémunérée.

Définition

La population active regroupe l'ensemble des personnes exerçant ou cherchant à exercer une activité professionnelle rémunérée..

  • On regroupe dans la population active occupée uniquement les personnes déclarant exercer une activité professionnelle rémunérée. La population active inoccupée regroupe les chômeurs. La population active totale (le plus souvent appelée simplement population active) est donc composée de deux sous-ensembles, la population active occupée et la population active inoccupée (chômeurs).
  • La population inactive est composée des personnes n'exerçant pas d'activité professionnelle et n'en recherchant pas. Population active et population inactive réunies constituent la population totale d'un pays.

Indicateurs

La population active est toujours mesurée par un nombre de personnes. Mais ce nombre à lui seul a peu d'intérêt. Ce qui est intéressant, c'est d'abord son évolution, mais c'est aussi son poids relatif dans l'ensemble de la population. On est donc amené à calculer quelques rapports dont vous devez connaître la définition :

  • Le taux d'activité est la proportion de la population active dans la population totale. Le nombre d'actifs en France (hors Mayotte) était de 29,6 millions en 2016 et le taux d'activité de 71,4 %.
  • Le taux d'emploi est la proportion des personnes ayant un emploi (ou population active occupée) dans l'ensemble des personnes de 15 à 64 ans. A titre d'exemple, le taux d'emploi était de 64.2 % en France en 2016 (ce qui signifie que 64,2 % des personnes de quinze à 64 ans exerçaient une activité professionnelle rémunérée). Le taux d'emploi peut être très différent d'un pays à l'autre : toujours en 2016, il était de 61,6 % en Italie, de 56,2 % en Grêce mais de 81,2 % en Suède et de 78,7 % en Allemagne. On peut noter que la France a un taux d'emploi moyen dans l' Union européenne. Soulignons cependant, qu'une personne à temps partiel est comptée comme ayant un emploi ; en général, donc, plus un pays a développé les emplois à temps partiel, plus son taux d'emploi est élevé. Il faudrait tenir compte de cet situation ce qui est fait en calculant un taux d'emploi en équivalent temps plein.
  • Le taux de chômage est la proportion des chômeurs dans la population active. Il faut veiller à ne pas oublier que l'ensemble de référence est la population active. Ainsi, quand on dit que le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans est d'environ 25 % en France, cela ne signifie pas que 1 jeune sur 4 est au chômage mais que 1 jeune actif sur 4 est au chômage, ce qui est très différent car la majorité des jeunes de moins de 25 ans sont inactifs (ils font des études)

Tendances

En France, depuis 1975, la population active a augmenté : elle est passée selon l'INSEE, de 22 630 000 à 29 469 000 en 2015, quarante ans plus tard.

L'évolution de taux d'activité en France depuis 1975 doit être décrit selon le type de personnes du fait d'évolution très différentes d'abord entre hommes et femmes :

- il baisse de quelques points pour les hommes du fait de la hausse de la scolarisation et du vieilissement de la popualtion (mais aussi de la baisse de l'âge de la retraite au début des années 80)

- il augmente fortement pour les femmes surtout pour celles d'âge actif : on parle de féminisation de la population active

Des évolution divergentes suivant l'âge existent aussi :

- depuis 1997, la baisse des taux d'activité des 15-24 ans s'est arrêtée aux alentours de 37-38 % pour les femmes et de 40 % pour les hommes

- depuis 1995, la baisse des taux d'activité des 50-64 ans a laissé place à une hausse très importante, de plus de 10 points notamment pour les femmes

Enjeux

  • On utilise la population active pour évaluer un des facteurs de production, le travail. Cependant, pour cela, il vaut mieux utiliser uniquement la population active occupée, même si le nombre de chômeurs donne une indication intéressante sur les ressources potentielles totales en facteur travail.
  • La mesure de la population active pose des problèmes statistiques car la délimitation entre avoir un emploi et ne pas en avoir est beaucoup moins claire qu'on pourrait le penser : où doit-on compter les chômeurs qui font un stage de formation professionnelle non rémunéré pour essayer d'améliorer leur employabilité ? Sont-ils étudiants, donc inactifs, ou restent-ils chômeurs, donc actifs ? Ces cas limites sont nombreux et rendent la mesure de la population active sujette à discussions, voire à polémiques !
  • Enfin, avoir un emploi à temps complet ou à temps partiel n'est pas la même chose. Pourtant, du point de vue de la mesure de la population active, c'est la même chose : un emploi à mi-temps compte autant qu'un emploi à plein temps. Cela pose des problèmes quand on compare les taux d'emploi dans différents pays : un taux élevé peut être obtenu avec beaucoup d'emplois à temps partiel. On trouve parfois des statistiques en équivalent temps plein qui permettent de contourner ce problème.

Erreurs Fréquentes

  • Il ne faut pas confondre population active et population active occupée : la population active comprend les chômeurs. Si vous voulez parler du nombre de personnes effectivement employées, il faut utiliser la population active occupée.
  • Quand on veut comparer l'utilisation du facteur travail dans plusieurs pays, il est nécessaire de prendre en compte d'autres indicateurs que la seule population active ou même la population active occupée. En effet, la durée du travail, hebdomadaire mais aussi annuelle et même au cours de la vie, joue un rôle essentiel : disposer de 25 millions de travailleurs dans deux pays ne signifie pas grand chose si les uns travaillent 45 heures par semaine avec 2 semaines de congés annuels et une retraite après 65 ans et si les autres travaillent 32 heures par semaine avec 6 semaines de congés annuels et la retraite à 65 ans !
  • Enfin, attention de ne pas confondre population active inoccupée (c'est-à -dire les chômeurs) et population inactive (tous ceux qui n'ont pas d' emploi et qui n'en recherchent pas) !

En savoir plus

La source est évidemment l'INSEE avec une page des Tableaux de l'éocnomie française et un dossier " Emploi, chômage, revenus du travail" ou dans "France, Portrait social "