Inégalités

Lexique

Les inégalités sont des différences entre individus ou groupes sociaux qui se traduisent en terme d'avantages ou de désavantages et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou groupes. 

Définition

Les différences sociales, inhérentes à la vie en société, peuvent tout à fait conduire à des traitements différents entre personnes ou groupes sociaux. Lorsque ces traitements différents avantagent un groupe social ou une personne par rapport à une autre, ils constituent une hiérarchie sociale, et on parlera d'inégalités sociales.

Prenons un exemple: il y a une différence de genre entre hommes et femmes. Cette différence conduit à observer des écarts salariaux, puisque, en moyenne en France, les femmes disposent d'un salaire inférieur à celui des hommes. On peut dans ce cas parler d'inégalité: un salaire supérieur donne bien sûr un avantage en terme de pouvoir d'achat, mais aussi en terme de prestige social. Par cette différence de salaire, la société valorise plus le travail des hommes que celui des femmes, et institue une hiérarchie sociale implicite.

Les différences d'âge, de profession, de situation matrimoniale, d'apparence physique, de niveau d'études, etc. deviennent donc de fait des inégalités dès que la société leur confère une importance et valorise certaines caractéristiques par rapport à d'autres. Cette valorisation peut être explicite, reconnue et même assumée. Par exemple, les écarts entre niveau de diplômes entraîne une inégalités dans l'accès aux postes à responsabilité. L'inégalité peut tout aussi bien être implicite, mais réelle: dans l'accès aux postes à responsabilité, on s'aperçoit que les femmes ou les travailleurs d'origine étrangère, à diplôme égal, sont désavantagés.

La définition se complique singulièrement lorsqu'on la lie à des principes de justice sociale. Les inégalités peuvent être "injustes" dans certains cas ou aux yeux de certaines sociétés, alors que pour d'autres elles peuvent paraître acceptables. il ne faut donc pas se contenter de l'observation matérielle ou statistique des inégalités, mais bien la mettre en lien avec une interprétation sociale.

Indicateurs

Les indicateurs permettant de repérer les inégalités sont très nombreux, puisque les inégalités sont de diverses natures. Voici quelques exemples:

  • pour mesurer les inégalités de revenu ou de patrimoine, on peut utiliser les regroupements de population en décile de revenu et calculer un rapport interdécile. On peut aussi choisir d'observer une représentation graphique particulière comme la courbe de Lorenz, liant les effectifs cumulés en % de la population et des revenus.
  • Pour mesurer les inégalités dans l'accès au diplôme, on peut croiser l'origine sociale des parents avec les % de succès des élèves par diplôme. On peut aussi calculer les chances d'un élève fils de cadre d'obtenir un diplôme comparativement à une élève fils d'ouvrier.
  • Les inégalités homme/femme sont très faciles à observer... On peut comparer la proportion de cadres dirigeants hommes et femmes dans les grandes entreprises privées par exemple.

La plupart du temps, les inégalités entre catégories sociales sont appréhendées sous la forme d'écart entre des moyennes ou par rapport à une moyenne générale. c'est le cas lorsque l'on compare les revenus des cadres et des ouvriers. Mais il faut conserver en tête les disparités internes possibles au sein d'une même catégorie. Ainsi, au sein du groupe des cadres, la dispersion des revenus est très étendue. La mesure des inégalités est bel et bien quelque chose de complexe.

Tendances

Ce que l'on cherche ici: savoir si les inégalités se développent ou se réduisent dans les sociétés contemporaines... Cette question est excessivement dure à trancher, voire impossible à traiter tant sont nombreux les données statistiques, les indicateurs et les catégories sociales en cause. Elle dépendra donc des documents à votre dispositions (en devoir de SES par exemple...). Cependant, il faut conserver en tête quelques balises essentielles:

  • En longue période, les inégalités économiques de revenu ou de niveau de vie ont plutôt eu tendance à se réduire. La situation des ouvriers du début du XXeme siècle et celle du XXIeme siècle ne sont pas comparables: le revenu disponible a considérablement augmenté puisque l'on considère que le pouvoir d'achat des ouvriers a quadruplé de 1930 à 1980. Par ailleurs les écarts interdéciles actuels sont plus faible que ceux connus en 1960. Cependant plus récemment, depuis 10 ans, la question d'un creusement des inégalités économiques se pose, au vu notamment de la précarisation d'une partie du salariat d'exécution.
  • Il en est de même des inégalités d'accès aux diplômes qui se sont réduites depuis le XIXe siècle. Cependant, ces inégalités d'accès aux diplômes ou aux formations selon l'origine sociale des parents se maintiennent largement, voire s'accroissent depuis plus de 10 ans dans l'enseignement supérieur, malgré une démocratisation scolaire relative du secondaire.
  • Les inégalités culturelles sont, quant à elles, toujours importantes. Si 50% des cadres sont allés au spectacle ou au concert au moins une fois dans l'année, seuls 22% des ouvriers l'ont fait en 2005. Niveau de vie et diplôme conditionnent toujours l'accès à la Culture.

Enjeux

On s'en doute, l'enjeu propre à la définition des inégalités est d'ordre politique et concerne l'acceptation même des inégalités. De cette acceptation ou du refus des inégalités naitra une forme d'intervention politique et sociale corrigeant ou essayant de corriger les inégalités.

De façon très schématique :

  • pour certains, les inégalités sociales sont tout à fait acceptées et ne nécessitent pas nécessairement d'interventions correctrices. C'est au contraire l'égalité qui serait préjudiciable pour trois raisons: elle serait source d'uniformité et de "nivellement par le bas"; elle serait inefficace en gênant la reconnaissance des qualités individuelles ; elle signifierait, enfin, une perte de liberté.

  • Pour d'autres, les inégalités sociales témoignent d'une domination économique, politique ou sociale qu'il faut contraindre ou limiter. Les mécanismes correcteurs doivent donc exister et permettre de réduire le plus possible les inégalités sociales, au nom de la justice.

Concernant les difficultés et les paradoxe de la lutte contre les inégalités, voir la notion d'équité.

Erreurs Fréquentes

  • Il ne faut pas confondre inégalité et inéquité ou assimiler inégalité avec injustice.
  • Il ne faut pas assimiler toute différence à  une inégalité.
  • Attention aux prénotions sur cette question des inégalités sociales, et notamment aux justifications plus ou moins valides de l'existence des inégalités, que l'on peut rencontrer au "café du commerce". C'est bien un travail de réflexion qui vous attend sur cette notion...



Les autres notions du chapitre

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Assurance assistance

Ch10 - Notion Terminale

L'assurance est un système de protection contre les risques sociaux ne concernant que les individus qui se sont protégés par une cotisation.

L'assistance est un système de protection contre les risques sociaux, financé par la collectivité et destiné à  tout individu.

Lire la suite

Discrimination

Ch10 - Notion Terminale

La discrimination est un traitement défavorable, subi par un individu, lié à une de ses caractéristiques sociales ou personnelles, et souvent en opposition à la législation ou aux valeurs de la société.

Lire la suite

Egalité

Ch10 - Notion Terminale

L’égalité correspond à des situations identiques ou équivalentes, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

Lire la suite

Fiscalité

Ch10 - Notion Terminale

La fiscalité comprend l’ensemble des impôts versés aux administrations publiques.

Lire la suite

Inégalités

Ch10 - Notion Terminale

Les inégalités sont des différences entre individus ou groupes sociaux qui se traduisent en terme d'avantages ou de désavantages et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou groupes. 

Lire la suite

Justice sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des principes qui définissent la répartition équitable des droits sociaux et des devoirs au sein d'une collectivité, c'est-à -dire une répartition tenant compte de la situation personnelle des individus.

Lire la suite

Prestations et cotisations sociales

Ch10 - Notion Terminale

Les prestations sociales sont des versements en nature ou en espèce versées aux ménages pour compenser les charges liées à l’arrivée de risques sociaux.

Les cotisations sociales sont des versements obligatoires effectués par les employeurs et les salariés pour financer les dépenses de prestations sociales.

Lire la suite

Protection sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

Lire la suite

Redistribution

Ch10 - Notion Terminale

Transferts effectués par les pouvoirs publics entre les ménages, y compris par l'offre de services collectifs.

Lire la suite

Services collectifs

Ch10 - Notion Terminale

Les services collectifs regroupent, ici, des services non marchands mis à disposition des ménages.

Lire la suite

Pouvoirs publics

Ch10 - Notion Terminale

Ce sont les autorités qui déterminent et conduisent l'action politique.

Lire la suite

Etat providence

Ch10 - Acquis Première

Etat intervenant largement dans les domaines économique et social, en particulier dans le domaine de la protection sociale.

Lire la suite

Prélèvement Obligatoires

Ch10 - Acquis Première

Les prélèvements obligatoires sont des impôts, des taxes et des cotisations sociales que les agents économiques doivent verser aux administrations publiques (et aux institutions européennes).

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Equité

Ch10 - non inscrite

L'équité renvoie à l'idée de justice : il faut juger et traiter de manière égale des situations identiques mais accorder des droits spécifiques aux groupes sociaux dont la situation est jugée désavantageuse. C'est une égalité proportionnée à la situation des individus.

Lire la suite

Etat providence, universaliste, corporatiste, residuel

Ch10 - non inscrite

Le modèle universaliste de l'Etat providence (ou social-démocrate) assure à  l'ensemble de la population un niveau de protection sociale élevé financé par l'impôt. Le modèle libéral ou résiduel de l'Etat providence assure un faible niveau de protection sociale souvent réservé aux plus pauvres et financé par l'impôt. Le modèle corporatiste ou « conservateur » assure une protection sociale aux individus ayant cotisé, donc travaillé.

Lire la suite

Exclusion

Ch10 - non inscrite

Processus de fragilisation du lien social, de désaffiliation, au cours duquel l'individu perd peu à peu les liens installés avec d'autres individus ou des groupes d'individus.

Lire la suite

Incitations

Ch10 - non inscrite

Correspond à ce qui pousse un individu à agir, à penser, à juger de telle ou telle façon.

Lire la suite

Risques sociaux

Ch10 - non inscrite

Evénements pouvant survenir à  tout individu et provoquant pour lui soit des dépenses importantes, soit une diminution sensible de ses revenus habituels, et nécessitant donc une prise en charge collective.

Lire la suite

Service public

Ch10 - non inscrite

Désigne l'activité d'administrations ou d'entreprises qui fournissent des prestations utiles aux administrés. Le service public peut être assuré par une administration, une entreprise publique ou concédé à une entreprise privée.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions

Révisez les 144 notions obligatoires pour le bac