Groupe de statut

Lexique

Un groupe de statut regroupe, selon Max Weber, des individus ayant le même prestige social, le même « honneur social ».

Définition

Un groupe de statut regroupe des individus ayant le même prestige social, le même « honneur social » d'après Max Weber.

C'est en effet Max Weber qui a inventé la notion de groupe de statut (« stand »). Le statut est, pour lui, « une qualité d'honneur ou de privation d'honneur social et, pour l'essentiel, il est à la fois conditionné et exprimé par un certain type de conduite de vie ». (M. Weber, Hindouisme et bouddhisme, Champs, Flammarion, 2003, p 123). Ce statut dépend lui-même du prestige plus ou moins grand de la profession et/ou du type d'instruction et/ou de la naissance.

Les groupes de statut sont des groupes réels qui peuvent être plus ou moins fermés (castes en Inde « noirs et blancs » aux États-Unis à l'époque de Weber, etc.) et peuvent être de fait ou de droit. Ils peuvent impliquer certaines règles de comportement comme les règles de mariage.

Indicateurs

Pas d'indicateur précis pour cette notion

Tendances

Très peu de sociologues reprennent les analyses de M. Weber de manière stricte. Mais des sociologues connus utilisent certains aspects de son analyse et notamment l'idée d'une hiérarchie des groupes sociaux reposant sur autre chose que l'économie. On peut penser notamment à l'analyse de P. Bourdieu du capital culturel mais qu'il relie à l'idée de classes sociales. (Voir cette notion)

Si l'on pense que la société française de « moyennise », cela signifie que les styles de vie se rapprochent et que les groupes de statut seraient de moins en moins visibles et de plus en plus ouverts. À l'inverse, si l'on pense que la « moyennisation » s'est arrêtée ou n'a jamais vraiment existé, les styles de vie peuvent différencier les individus en groupes de statut différents. Pensons par exemple à la grande bourgeoisie qui serait un groupe relativement fermé, ayant une certaine homogénéité du fait d'une socialisation relativement uniforme (lieux de vie spécifiques, éducation dans des écoles fréquentées uniquement par les membres de ce groupe, etc.).

Enjeux

Cette notion vise à comprendre la structure d'une société. Selon M. Weber, toute société est structurée en trois ordres : l'ordre social, l'ordre économique et l'ordre politique, dont l'un ou l'autre peut être dominant. Cette analyse s'oppose à celle de Marx qui pense que toute société est structurée selon l'ordre économique.

De plus, la profession correspond plus chez M. Weber à un mode de vie qu'à une place dans le processus de production, comme le pensait Marx (voir notion classe sociale). Ainsi, peut-on opposer à l'analyse de Marx celle de Weber pour comprendre la structure d'une société.

Un des enjeux aujourd'hui est de savoir si la notion d'ordre social, de groupes de statut, de style de vie a une pertinence dans la compréhension de la structure sociale de nos sociétés. De nombreux sociologues estiment que les notions fondées par Weber peuvent être pertinentes. En effet, dans une société qui, à long terme, se « moyennise » la différence de prestige social selon la profession, le niveau d'instruction, le style de vie peut créer des différences de statut social qui ne sont pas liées pour l'essentiel aux inégalités économiques. Cependant, la moyennisation ne signifie-t-elle pas aussi rapprochement des styles de vie ?

Pour autant, le rejet plus ou moins avoué des classes populaires, des personnes habitant les quartiers populaires, ou des personnes vivant grâce aux aides de l'État ne correspond-il pas, dans une société qui valorise les « classes moyennes » à une compréhension de la structure de notre société en terme déshonneur social et de hiérarchie de prestige ?

Erreurs Fréquentes

Croire que les groupes de statut s'opposent à la notion marxiste des classes sociales.