Groupe de référence

Lexique

Un groupe de référence est un groupe social pris comme référence par un individu.

Définition

Un groupe de référence est un groupe social pris comme référence par un individu.

Le groupe de référence est ainsi porteur de valeurs, de normes de comportement qui peuvent avoir la préférence des individus par rapport à celles de leur groupe d’appartenance. Ces valeurs et ces normes seront, dès lors de manière volontaire, apprises et intégrées par les individus en question par identification aux membres du groupe de référence.

Le groupe de référence peut être aussi un groupe qui sert simplement de comparaison : situation de la personne célibataire par rapport à la personne mariée par exemple.

Indicateurs

Il n’existe pas d’indicateur de cette notion.

Tendances

La société semble composée, pour de nombreux sociologues, de groupes sociaux de plus en plus divers. Cette diversité de la société et de groupes possibles dans lesquels les individus peuvent s’intégrer induit la multiplication des groupes de référence. Et cela d’autant plus que l’individualisme, l’autonomie des individus par rapport à leur groupe d’appartenance, s’étend.

Le fait, pour les individus d’avoir des groupes de référence différents de leur groupe d’appartenance, est, pour certains sociologues l’une des raisons de l’évolution des sociétés, du changement social.

Enjeux

La principale concerne la socialisation des individus. S’ils appartiennent à un groupe et comparent le comportement des membres de leur groupe à celui d’un groupe de référence, quel sera le résultat de leur propre comportement ?  Ces effets seront-ils positifs ou négatifs même s’ils cherchent de manière volontaire à rejoindre le groupe de référence ? Mais, n’y a-t-il qu’un seul groupe de référence ? N’en existe-t-il pas plusieurs ? Leurs valeurs sont-elles proches ou différentes voire opposées ? Bref, les résultats des analyses en termes de groupe de référence ne dépendent-elles pas de situations concrètes, difficiles à généraliser ?

Erreurs Fréquentes

Opposer de manière trop radicale groupe d’appartenance et groupe de référence, car le groupe d’appartenance peut être un des groupes de référence, le rapprochement souhaité avec un autre groupe ne signifiant pas de manière systématique ou complète le rejet du groupe d’appartenance.

Croire que les groupes de référence ont remplacé les groupes d’appartenance.

Croire que les groupes de référence sont toujours des modèles qui attirent  : ils peuvent être aussi des modèles que l’on repousse (les classes populaires pour les classes moyennes par exemple).