Externalités

Lexique

Définition

Indicateurs

Tendances

Enjeux

Erreurs Fréquentes

Notions Associées

Capital naturel

Le capital naturel regroupe l’ensemble des ressources naturelles utiles directement aux hommes ou qu’il peut exploiter techniquement et économiquement.Lire la suite

Croissance endogène

La croissance endogène est un modèle théorique de croissance économique auto-entretenue.Lire la suite

Développement durable

C’est le développement qui répond aux besoins des générations présentes (en particulier des plus démunis) sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.Lire la suite

Incitations

Correspond à ce qui pousse un individu à agir, à penser, à juger de telle ou telle façon.Lire la suite

Marché de biens et services

Le marché d'un bien ou d'un service est le lieu de rencontre de l'offre et de la demande où se fixent le prix et les quantités échangées.Lire la suite

Les Extraits de JT associés

il y a 6 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
No votes yet

L'accord de Paris sur le climat (souvent nommé COP21) a été signé par 197 pays s’engageant à maintenir la hausse de température globale sous le seuil de deux degrés à la fin du siècle. Mais cet accord n'était pas contraignant. Le présdient Trump a donc tenu une de ses promesses de campagne en retirant les Etats-Unis de cet accord. Le reportage rappelle tout d'abord les grands principes de la COP21. Puis, des experts (climatologues et président d'association écologiste) exposent les nombreuses conséquences du retrait des Etats-Unis, en termes écologiques et économiques. Ce reportage est mobilisable pour illustrer les conséquences économiques et écologiques du réchauffement climatique mais aussi la difficulté de coordination d'un accord international sur ce sujet. L'extrait permet également de donner des exemples de diverses formes de politiques climatiques.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 3 (1 vote)

Les particules fines provoquent des troubles respiratoires parfois importants qui se traduisent par des hospitalisations et des décès prématurés. Un reportage mobilisable pour illuster l'idée d'externalités négatives. On peut compléter par ce reportage qui évoque les activités à l'origine des émissions de particules fines. 

Attribuez une note à ce JT :
No votes yet

Le réchauffement climatique a de nombreuses conséquences négatives pour la planête, et parfois celles-ci sont imprévisibles. Le reportage présente ainsi une des conséquences de ce réchauffement en Sibérie, une des régions les plus touchées (la température moyenne a augmenté de sept degrés en trois ans). Les glaces recouvrant le sol fondent, ce qui peut laisser échapper des gaz et des maladies inactives depuis des siècles pouvant entrainer des morts et forcçant des populations à migrer vers d'autres lieux moins impactés. 

Ce reportage peut être mobilisé pour illustrer les effets néfastes du réchauffement climatique (des externalités négatives) et la dégradation du capital naturel.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 3 (4 votes)

Rotterdam aux Pays-Bas est une des villes les plus embouteillées de la planète. Un automobiliste se rendant à Rotterdam chaque jour de la semaine passe en moyenne neuf journées dans les bouchons par an. Mais Rotterdam a trouvé la solution à son problème : payer les automobilistes pour qu'ils évitent les heures de pointe. Et cela marche ! Un reportage intéressant qui permet d'aborder la notion d'externalités et une solution pour internaliser les externalités. 

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

Un reportage intéressant pour travailler la notion d'externalités négatives. La polllution atmosphétique engendre de nombreux coûts: frais médicaux et arrête de travail, coût des ravalements de façade, baisse des rendements dans l'agriculture, etc. Des coûts évalués à près de 100 milliards d'euros par an. En plateau, une journaliste s'interroge sur la façon dont ont été calculé ces coût: http://www.francetvinfo.fr/france/le-point-sur-les-depenses-de-sante-de-la-pollution_999945.html 

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

Une société bretonne financée par des collectivités locales et des entreprises propose l'ouverture d'un compte épargne CO2. Quand un ménage réduit ses émissions de CO2 en faisant du covoiturage ou en achetant une voiture électrique, on lui crédite son compte en euros. Il en va de même pour une entreprie qui recours au transport ferroviaire plutôt qu'au transport routier. Une façon originale d'internaliser les externalités. Un reportage mobilisable à propos des politiques climatiques

Laissez un commentaire