Etat providence

Lexique

Etat intervenant largement dans les domaines économique et social, en particulier dans le domaine de la protection sociale.

Définition

Expression qui désigne l'extension de l'intervention de l'Etat dans le domaine économique et social. Celui-ci est responsable de la croissance économique qu'il doit réguler (politique conjoncturelle) et du bien être social qu'il doit assurer (assurances sociales). Dans un sens plus restreint, cette expression désigne uniquement l'intervention de l'Etat dans le domaine de la protection sociale (l'Etat intervient pour protéger les individus contre les risques liés à l'emploi, la vieillesse, la santé et à la famille).

Selon Richard Musgrave, l'Etat providence remplit 3 fonctions :

  • une fonction d'allocation des ressources (avec la politique structurelle et la prise en compte des externalités)
  • une fonction de redistribution des revenus (prélèvements et ré affectations)
  • une fonction de stabilisation de la conjoncture (croissance équilibrée et lutte contre l'inflation et le chômage par la politique conjoncturelle). On parle aussi d'une fonction de régulation.

On le voit, on peut parler d'interventionnisme (dans la vie économique et sociale) à propos de l'Etat providence.

On oppose souvent la notion d'Etat providence à celle d'Etat gendarme, terme qui désigne un Etat qui n'assure que la sécurité (police, armée, justice), le fonctionnement des administrations et la prise en charge des infrastructures non rentables (les routes par exemple ou les ponts, etc.). Cette conception reste cependant très théorique, l'Etat étant intervenu fréquemment et de plus en plus dans l'activité économique et sociale et ce même dans les pays les plus libéraux (Grande Bretagne, Etats-Unis).

Indicateurs

Il n'y a pas d'indicateur précis pour traduire l'importance de l'Etat providence. On peut toutefois s'en faire une idée à travers l'évolution du budget de l'Etat, notamment en étudiant l'évolution des dépenses par fonctions. On utilise aussi souvent le poids des dépenses publiques, ou aussi le poids des dépenses de protections sociales, dans le PIB, ce qui permet de comparer les pays.

Tendances

On assiste aujourd'hui à 2 évolutions principales:

  • Les fonctions de l'Etat providence ne sont désormais plus du seul ressort de l'Etat central. Dans le cadre de l'intégration européenne, elles sont aussi assurées, soit par l'échelon européen avec la mise en place des politiques économiques concertées de l'UE (stratégies de Lisbonne par exemple), soit par les niveaux décentralisés comme les régions ou départements, avec la prise en charge de fonctions sociales (par exemple, le RMI n'est plus géré par l'Etat mais par les Départements).
  • Il y a une remise en cause libérale de l'efficacité de l'action publique et de la protection sociale, et notamment de la prise en charge des plus démunis, au nom des "méfaits" supposés de l'assistance... Ce qui est bien sûr à discuter.

Enjeux

L'Etat providence est actuellement soumis à  trois crises qu'il doit dépasser (voir le cours de Brises, § 2.2 pour plus de développement) :

  • une crise financière, puisque le déficit et la dette ne permettent plus à  l'Etat d'assurer de manière pérenne (c'est-à -dire durable) ses fonctions traditionnelles,
  • une crise d'efficacité, puisque l'on constate que l'intervention publique volontariste n'a pas permis d'améliorer durablement la situation de tous les bénéficiaires de l'Etat providence (et notamment des plus démunis),
  • une crise de légitimité enfin, puisque cet Etat providence est critiqué au nom de son "injustice" ou de son "égalitarisme" néfaste aux yeux des économistes libéraux.

L'Etat providence doit donc se transformer, ce qui nécessite un débat dans la société à  son sujet.

Erreurs Fréquentes

La notion d'Etat providence ne se limite pas à  la seule protection sociale, comme le précise bien la définition.