Egalité

Lexique

L’égalité correspond à des situations identiques ou équivalentes, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

Définition

L’égalité correspond à des situations identiques, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

En effet, d’un point de vue sociologique, l’égalité est une position sociale identique ou équivalente dans laquelle se trouvent les individus.

Trois formes de position sociale peuvent être distinguées. Ce sont, en premier lieu, des positions face au droit : chaque individu a les même droits (de vote par exemple), se voit aussi appliquer les mêmes obligations (obligation de payer ses impôts, etc.). On parle d’égalité des droits.

En second lieu, l’égalité des situations entre individus (ou égalité réelle ou égalité des résultats) est une situation sociale dans laquelle ces individus possèdent les mêmes conditions de vie, les mêmes ressources économiques (revenu, etc.), les mêmes ressources sociales ou culturelles (prestige, etc.).

Enfin, dans une société différenciée comme la nôtre (l’égalité des situations étant une référence bien abstraite), avoir les mêmes chances d’accès aux différentes positions sociales est aussi un principe d’égalité qu’on appelle égalité des chances.

Indicateurs

Il n’existe pas, évidemment, un indicateur unique pour mesurer l’importance de ces trois formes d’égalité.

Concernant l’égalité des droits, c’est l’inscription de l’égalité de droit dans la loi, notamment dans les principes constitutionnels, qui peut constituer un indicateur utile.

Concernant l’égalité des chances, toute statistique d’accès à telle ou telle ressource (proportion ou probabilité d’avoir ...) est un indicateur intéressant. Ainsi, l’accès à telle ou telle profession ou catégorie sociale (proportion de tel ou tel type d’individus accédant à tel ou tel emploi) est un indicateur particulièrement suivi. Pour cela, allez voir dans les notions de mobilité sociale, mobilité observée et fluidité sociale.

L’égalité des conditions est mesurée par tous les indicateurs d’inégalités (rapport interdécile ou écart-type) et peut être représentée graphiquement par des courbes de Lorenz.

Tendances

Les historiens et sociologues insistent souvent sur l’évolution des sociétés, d’une société paysanne à une société moderne. Si, dans les sociétés paysannes, la hiérarchie était relativement acceptée, l’égalité devient une valeur fondamentale dans nos sociétés.

Ce fut tout d’abord l’égalité des droits, qui apparaît notamment en France avec la Révolution française et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Plus tard, cela se traduit par une demande d’intervention de l’État qui aboutit à la construction d’un État-providence (voir cette notion) pour réduire les inégalités de conditions (revenus, santé, éducation, etc.).

Cependant, l’évolution de l’ensemble des inégalités est évidemment complexe et ne peut être résumée par un seul indicateur. Dans un pays comme la France, l’égalité des droits est en progrès et « évidemment » reconnue par la loi. L’exemple de l’égalité de droit, bien progressive, des femmes et des hommes vous est sans doute bien connu ! Par contre, l’évolution de l’égalité de conditions n’est sans doute pas aussi linéaire. Les progrès de niveau de vie et dans le domaine de la santé, par exemple, peuvent profiter d’abord aux plus favorisés (avec donc un accroissement des inégalités : pensez aux villes ouvrières du XIXe siècle) et se diffuser plus ou moins rapidement et complètement au reste de la population. On sait aussi que la réduction des inégalités de revenu, qui a été réelle durant une bonne partie du XXe siècle, peut s’inverser … comme aux États-Unis depuis plus d’une trentaine d’années.

Enjeux

On distingue souvent l’égalité des « droits de » (de penser, d’expression, etc.) et l’égalité des « droits à » (droit à l’emploi, à la protection sociale, etc.). Les premiers sont peu contestés, car ils sont sources de liberté pour tous, sinon pour préciser que ces droits peuvent n’être que formels dans la réalité, c’est-à-dire n’être pas réellement utilisés par tous. Les « droits à », à l’emploi, à la protection sociale, etc. sont, de leur côté parfois, contestés. Ne risquent-ils pas de pousser les individus à faire en sorte que ces droits soient respectés, en faisant appel à l’Etat ? Les libéraux insistent ainsi sur le fait que cette intervention de l’État est forcément contraignante car elle oblige, par exemple, à imposer de payer des impôts pour financer un système de protection sociale. Il s’agit donc d’une atteinte à la liberté individuelle (ici celle d’utiliser ses revenus comme on le souhaite). Mais, en privilégiant ainsi la liberté, ne nie-t-on pas la réalité d’une forme d’égalité importante pour les individus ?

Un autre enjeu est la relation entre égalité des chances et égalité des conditions. Dans une société complexe comme la nôtre, qui connaît une très grande division du travail, n’est-il pas normal que des inégalités de position sociale perdurent ? Dès lors, la question est celle de l’égalité d’accès à ces différentes positions. Mais, pour cela, le libre accès aux professions et la libre compétition entre individu sont-ils suffisants ? Le rôle des diplômes, notamment en France, étant très important, se pose la question de l’égalité des chances … à l’école. Si elle n’est pas respectée, vient-elle de l’organisation du système scolaire ? Ou vient-elle des inégalités économiques ou des différences de capital culturel ? Si cette dernière supposition est vrai, l’inégalité des chances proviendrait donc des inégalités des conditions. On revient donc au débat précédent : favoriser l’égalité des chances ne revient-il pas à favoriser l’égalité des conditions ?

Enfin, dernière question, prendre le parti de favoriser l’égalité des conditions, ne risque-t-il pas de nuire aux incitations dans le domaine économique ? Prenons un cas extrême : si les revenus sont les mêmes, y aurait-il, par exemple, une incitation à faire des études difficiles pour exercer une activité complexe qui serait rémunérée au même niveau que tout autre emploi ? Cette égalité ne risque-t-elle de nuire au dynamisme de l’économie ? D’un autre côté, ce type de raisonnement (en prenant des cas extrêmes) est-il pertinent dès lors que la question des inégalités est plus une question de degré que d’égalité totale ou d’inégalité totale ?

Erreurs Fréquentes

Raisonner sur l’égalité en général sans référence au type d’égalité.

Croire que l’égalité est une valeur en soit reconnue par tous et dans toutes les sociétés.

Croire qu’égalité et justice sociale sont synonymes.

En savoir plus

De nombreuses sources sur l’égalité et les inégalités :

Sur les inégalités en général : le site de l’Observatoire des inégalités : http://www.inegalites.fr/

Sur les inégalités entre hommes et femmes, voir ici : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/FHPARIT12k_F4revenus.pdf et sur le site du Conseil d’Analyse Économique : http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/cae-note017.pdf

Sur le site de l’INSEE, de nombreuses données ici : http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp ? ref_id=ir-irsocerfs2012&page=irweb/irsocerfs2012/dd/irsocerfs2012_iref.htm et ici : http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp ? ref_id=ir-irsocerfs2012&page=irweb/irsocerfs2012/dd/irsocerfs2012_an.htm mais aussi ici (patrimoine) : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp ? reg_id=0&ref_id=NATnon04244

Sur le site de Thomas Piketty : http://piketty.pse.ens.fr/fr/ et notamment ici http://piketty.pse.ens.fr/fr/capital21c, vous trouverez l’évolution à long terme des inégalités de revenu, de patrimoine en France et dans de nombreux autres pays (toujours dans le haut de la distribution)

Sur le site de l’INSEE encore, des indicateurs d’inégalités sociales : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp ? page=dossiers_web/inegalites_sociales/inegalites_sociales.htm




Les autres notions du chapitre

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Assurance assistance

Ch10 - Notion Terminale

L'assurance est un système de protection contre les risques sociaux ne concernant que les individus qui se sont protégés par une cotisation.

L'assistance est un système de protection contre les risques sociaux, financé par la collectivité et destiné à  tout individu.

Lire la suite

Discrimination

Ch10 - Notion Terminale

La discrimination est un traitement défavorable, subi par un individu, lié à une de ses caractéristiques sociales ou personnelles, et souvent en opposition à la législation ou aux valeurs de la société.

Lire la suite

Egalité

Ch10 - Notion Terminale

L’égalité correspond à des situations identiques ou équivalentes, entre individus, face aux droits qu’ils peuvent revendiquer, face aux conditions d’existence et face aux ressources rares auxquelles ils peuvent prétendre (emploi, prestige social, etc.).

Lire la suite

Fiscalité

Ch10 - Notion Terminale

La fiscalité comprend l’ensemble des impôts versés aux administrations publiques.

Lire la suite

Inégalités

Ch10 - Notion Terminale

Les inégalités sont des différences entre individus ou groupes sociaux qui se traduisent en terme d'avantages ou de désavantages et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou groupes. 

Lire la suite

Justice sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des principes qui définissent la répartition équitable des droits sociaux et des devoirs au sein d'une collectivité, c'est-à -dire une répartition tenant compte de la situation personnelle des individus.

Lire la suite

Prestations et cotisations sociales

Ch10 - Notion Terminale

Les prestations sociales sont des versements en nature ou en espèce versées aux ménages pour compenser les charges liées à l’arrivée de risques sociaux.

Les cotisations sociales sont des versements obligatoires effectués par les employeurs et les salariés pour financer les dépenses de prestations sociales.

Lire la suite

Protection sociale

Ch10 - Notion Terminale

Ensemble des dispositifs mis en place pour assurer et aider les individus devant les risques majeurs de l'existence (chômage, maladie, vieillesse, famille).

Lire la suite

Redistribution

Ch10 - Notion Terminale

Transferts effectués par les pouvoirs publics entre les ménages, y compris par l'offre de services collectifs.

Lire la suite

Services collectifs

Ch10 - Notion Terminale

Les services collectifs regroupent, ici, des services non marchands mis à disposition des ménages.

Lire la suite

Pouvoirs publics

Ch10 - Notion Terminale

Ce sont les autorités qui déterminent et conduisent l'action politique.

Lire la suite

Etat providence

Ch10 - Acquis Première

Etat intervenant largement dans les domaines économique et social, en particulier dans le domaine de la protection sociale.

Lire la suite

Prélèvement Obligatoires

Ch10 - Acquis Première

Les prélèvements obligatoires sont des impôts, des taxes et des cotisations sociales que les agents économiques doivent verser aux administrations publiques (et aux institutions européennes).

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Equité

Ch10 - non inscrite

L'équité renvoie à l'idée de justice : il faut juger et traiter de manière égale des situations identiques mais accorder des droits spécifiques aux groupes sociaux dont la situation est jugée désavantageuse. C'est une égalité proportionnée à la situation des individus.

Lire la suite

Etat providence, universaliste, corporatiste, residuel

Ch10 - non inscrite

Le modèle universaliste de l'Etat providence (ou social-démocrate) assure à  l'ensemble de la population un niveau de protection sociale élevé financé par l'impôt. Le modèle libéral ou résiduel de l'Etat providence assure un faible niveau de protection sociale souvent réservé aux plus pauvres et financé par l'impôt. Le modèle corporatiste ou « conservateur » assure une protection sociale aux individus ayant cotisé, donc travaillé.

Lire la suite

Exclusion

Ch10 - non inscrite

Processus de fragilisation du lien social, de désaffiliation, au cours duquel l'individu perd peu à peu les liens installés avec d'autres individus ou des groupes d'individus.

Lire la suite

Incitations

Ch10 - non inscrite

Correspond à ce qui pousse un individu à agir, à penser, à juger de telle ou telle façon.

Lire la suite

Risques sociaux

Ch10 - non inscrite

Evénements pouvant survenir à  tout individu et provoquant pour lui soit des dépenses importantes, soit une diminution sensible de ses revenus habituels, et nécessitant donc une prise en charge collective.

Lire la suite

Service public

Ch10 - non inscrite

Désigne l'activité d'administrations ou d'entreprises qui fournissent des prestations utiles aux administrés. Le service public peut être assuré par une administration, une entreprise publique ou concédé à une entreprise privée.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions

Révisez les 144 notions obligatoires pour le bac