Déficits publics

Lexique

Le déficit public se produit lorsque les dépenses des administrations publiques (Etat central, collectivités territoriales, Sécurité sociale) sont supérieures à ses recettes.

Définition

Le déficit public se produit lorsque les dépenses des administrations publiques (Etat central, collectivités territoriales, système de protection sociale) sont supérieures à ses recettes.

Il se décompose donc du solde du budget de l’Etat central (déficit budgétaire ou excédent), de celui des collectivités territoriales ou locales et de celui des organismes de protection sociale.

Indicateurs

Le déficit public, mesuré par l’INSEE par le besoin de financement des administrations publiques, comprend trois types de déficits : le besoin de financement de l’Etat (sous-entendu le budget de l’Etat central) auquel on ajoute celui des collectivités territoriales et celui des administrations de sécurité sociale.

Très souvent, ce besoin de financement est comparé au PIB pour donner le déficit en % du PIB.

Attention ! certaines administrations peuvent connaître un excédent et compensent ainsi le déficit des autres.

Tendances

En France, depuis 2000, il n’y a jamais eu d’excédents publics. Les déficits publics ont été plus ou moins importants. Ainsi, de 2000 à 2003, ils se sont creusés de 1,3 % du PIB à 4 % du PIB : il a triplé donc. De 2003 à 2006, ils ont baissé de 1,6 point passant de 4 % donc à 2,4 % du PIB. Ils se sont à nouveau creusés passant de 2,4 % à 7,2 % du PIB en 2009 (crises financière et économique), depuis 2009, ils baissent jusqu’à 2,7 % du PIB en 2007.

Pour plus de détails, voir la rubrique « en savoir plus »

Enjeux

L’aggravation des déficits publics lors de la crise économique et financière pose la question du caractère soutenable d’un tel endettement. En effet, cette dette est passé de 58,9 % du PIB en 2000 à 98,5 % en 2017. Pourquoi avoir accepté le creusement des déficits publics et l’accroissement de la dette publique ?

En réalité en cas de crise économique et notamment d’insuffisance de la demande, les économistes keynésiens conseillent d’augmenter la demande publique en utilisant l’épargne trop abondante qui ne peut s’investir de manière efficace dans l’activité économique réelle et financer la croissance économique. Pour cela, l’Etat dépense en s’endettant et en captant cet épargne et relance l’activité économique. C’est donc ce qu’ont fait la plupart des pays (et peut-être tous) au moment de la crise financière, les banques ne pouvant financer des dépenses supplémentaires de la part des ménages et des entreprises.

Cependant, cette politique est elle-même l’objet de critiques notamment de la part des économistes néoclassiques. Les déficits publics en accroissant la demande de manière artificielle se traduisent par une accélération de l’inflation qui réduit le pouvoir d’achat, la valeur des créances, etc. De plus, on peut craindre que ce type de financement des dépenses nécessitent dans l’avenir des hausses d’impôts importantes, il y a en effet des intérêts à payer ! Cette crainte peut se traduire par l’augmentation de l’épargne ce qui n’est pas favorable à la demande.

Concernant la crise économique récente, l’accroissement des déficits a pu donc être considéré comme insuffisamment importante notamment dans le temps (la décision de réduire les déficits publics ayant été prise trop tôt d’où la faible croissance depuis 2011). Vous l’aurez compris, il s’agit d’une analyse qui se base sur la théorie keynésienne. A l’inverse, d’autres pensent que la nécessité de réduire ces déficits qui sont devenus trop important s’explique par les difficultés à faire accepter hausse d’impôts ou baisse des dépenses publiques notamment lors des phases de croissance. Ainsi, avant la crise financière et économique, la France connaissait un important déficit public qu’il a fallu creuser encore plus pour relancer l’activité économique.

Erreurs Fréquentes

Ne pas confondre déficit public et déficit budgétaire. Ce dernier n'est qu'une partie du déficit public (il faut ajouter ceux des administrations de sécurité sociale et des collectivités territoriales).

Ne pas confondre déficit public ou budgétaire avec la dette de l'Etat ou des administrations publiques. Par exemple, si le déficit du budget de l'Etat est comblé par l'emprunt, celui-ci fait augmenter la dette de l’Etat. La dette de l’Etat s’accroit donc des déficits budgétaires de chaque année en sachant qu’une partie de ces dettes est évidemment remboursée chaque année.

En savoir plus

L’évolution du solde des administrations publiques depuis 1949 en France se trouve ici

Au sein de l’Union européenne, vous avez des données récentes ou ici

Pour la France, des données relativement récentes ici ou




Les autres notions du chapitre

Crise économique

Ch2 - Notion Terminale

La crise économique est le retournement de l'activité économique qui passe d'une croissance forte à une croissance fortement ralentie voire à une baisse de l'activité économique.

Lire la suite

Déflation

Ch2 - Notion Terminale

La déflation est un processus général et durable de baisse des prix et de l'activité économique.

Lire la suite

Dépression

Ch2 - Notion Terminale

La dépression est une baisse forte et durable de la production.

Lire la suite

Désinflation

Ch2 - Notion Terminale

La désinflation est un ralentissement de la hausse des prix.

Lire la suite

Fluctuations économiques

Ch2 - Notion Terminale

Les fluctuations économiques sont des mouvements de l'activité économique autour d'une tendance de long terme.

Lire la suite

Chocs d'offre et de demande

Ch2 - Notion Terminale

Un choc d'offre est une variation imprévue des conditions de production qui affecte les producteurs.

Un choc de demande est une variation imprévue de la demande globale adressée aux producteurs.

Lire la suite

Cycle du crédit

Ch2 - Notion Terminale

Le cycle du crédit est une analyse des fluctuations économiques qui précise que leurs amplitudes sont accentuées par le rôle du crédit.

Lire la suite

Chômage

Ch2 - Acquis Première

C'est le fait de ne pas avoir d' emploi, d'en rechercher un et d'être disponible pour travailler. Le terme peut désigner aussi l'ensemble des chômeurs.

Lire la suite

Demande globale

Ch2 - Acquis Première

La demande globale est l’ensemble des biens et services qui sont achetés par l’ensemble des agents économiques (ménages, entreprises, administrations publiques …).

Lire la suite

Inflation

Ch2 - Acquis Première

L’inflation est un hausse générale, durable et cumulative des prix.

Lire la suite

Contrainte exterieure

Ch2 - non inscrite

La contrainte extérieure est la perte d’autonomie des politiques économiques liée à la nécessité d’équilibrer ses comptes extérieurs.

Lire la suite

Déficits publics

Ch2 - non inscrite

Le déficit public se produit lorsque les dépenses des administrations publiques (Etat central, collectivités territoriales, Sécurité sociale) sont supérieures à ses recettes.

Lire la suite

Déreglementation, nouvelles regulations

Ch2 - non inscrite

La déréglementation est une politique visant à diminuer le volume de la réglementation pesant sur les agents économiques de manière à rétablir le libre jeu du marché.

De nouvelles régulations apparaissent après une période de déréglementation lorsque les pouvoirs publics peuvent estimer que le marché a besoin de nouvelles règles pour fonctionner correctement.

Lire la suite

Destruction créatrice

Ch2 - non inscrite

La destruction créatrice est le processus de disparitions d’activités productives remplacées par de nouvelles activités du fait du progrès technique.

Lire la suite

Division du travail

Ch2 - non inscrite

La division du travail est, dans l'entreprise, la décomposition de la production en de nombreuses opérations ou tâches élémentaires, limitées et complémentaires.

Lire la suite

Endettement

Ch2 - non inscrite

Montant des dettes qu'a l'agent dont on parle (pays, entreprise, ménage) vis à vis de ses créanciers.

Lire la suite

Politique de la demande, de l'offre

Ch2 - non inscrite

La politique de l'offre, d'inspiration libérale, est un ensemble de mesures favorisant l'offre (abaissement des impôts ou des charges sociales sur les entreprises, etc.)

La politique de la demande, d'inspiration plutôt keynésienne, est un ensemble de mesures visant à favoriser la croissance en stimulant la demande (par exemple, en augmentant le SMIC ou le salaire des fonctionnaires).

Lire la suite

Politique économique

Ch2 - non inscrite

La politique économique regroupe l'ensemble des décisions prises par les pouvoirs publics en vue d'atteindre des objectifs économiques désignés, en mobilisant divers instruments règlementaires, monétaires ou budgétaires.

Lire la suite

Politique monetariste

Ch2 - non inscrite

Politique monétaire dont le seul objectif est la lutte contre l' inflation.

Lire la suite

Taux d'intérêt

Ch2 - non inscrite

Prix qu'il faut payer pour emprunter de l'argent et rémunérant le service rendu par celui qui prête l'argent. Ce prix s'exprime en pourcentage.

Lire la suite

Chômage

Ch12 - Acquis Première

C'est le fait de ne pas avoir d' emploi, d'en rechercher un et d'être disponible pour travailler. Le terme peut désigner aussi l'ensemble des chômeurs.

Lire la suite

Demande globale

Ch12 - Acquis Première

La demande globale est l’ensemble des biens et services qui sont achetés par l’ensemble des agents économiques (ménages, entreprises, administrations publiques …).

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions