Chômage

Lexique

Définition

Indicateurs

Tendances

Enjeux

Erreurs Fréquentes

Notions Associées

Taux de chômage

Le taux de chômage est le rapport (en %) entre le nombre d'individus étant au chômage et le nombre total d'actifs.Lire la suite

Flexibilité du marché du travail

La flexibilité du marché du travail doit permettre l'adaptation du facteur travail et de sa rémunération aux variations de la demande et des conditions de concurrence subies par les entreprises.Lire la suite

Précarite

Pour un emploi , c'est le fait que celui-ci ne soit pas sûr, c'est-à -dire que sa durée soit limitée, introduisant une incertitude face au lendemain.Lire la suite

Pauvreté

Situation d'individus ou de groupes, démunis de ressources jugées essentielles.Lire la suite

Les Extraits de JT associés

il y a 26 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

Des communes mènent des expérimentations zéro chômeurs. Des emplois en CDI payés au SMIC sont proposés à des chômeurs de longue durée pour réaliser des projets sur le territoire de la commune, par exemple créer un camping. C'est l'Etat qui prend en charge une partie des salaires. Le reportage recueille les témoignages de ces nouveaux salariés et évoque rapidement la question du coût de ce dispositif. C'est une association qui ccompagne ces anciens chômeurs. Un reportage mobilisable en terminale à propos des politiques de l'emploi et, surtout, à propos des effets du chômage et du travail sur l'intégration sociale (témoignanges des anciens chômeurs).

Attribuez une note à ce JT :
No votes yet

Le reportage illustre ce qu'est le "travail au noir" (ou travail dissimulé) en suivant et en intérrogeant 2 personnes exerçant une activité non déclarée. Il est présenté combien ils gagnent, en cumulant à la fois ces revenus issus de pratiques non déclarées et les prestations sociales (comme les allocations chômage) qu'ils perçoivent... également illégalement ! 
Ces activités non déclarées sont demandées car elles coutent moins chères pour le consommateur et permetttent de percevoir des revenus suppérieurs pour le travailleur illégal. Mais le travail au noir diminue les cotisations sociales perçues, et donc les ressources pour financer les services publics.

Le reportage permet d'illustrer les problèmes liés au cout du travail et les frontières floues entre activité et inactivité. Il permet également d'illustrer les fonctions de l'Etat et de justifier les prélèvements obligatoires. Enfin, l'extrait peut également déboucher sur une reflexion à propos des politiques de l'emploi à mettre en place pour diminuer le recours au travail dissimulé.

Attribuez une note à ce JT :
No votes yet

Sur le plateau, le journaliste présente la situation actuelle du "travail au noir" (ou travail dissimulé) à l'aide de quelques chiffres : 2% des salariés seraient concernés malgrès les peines encourrues. Tous les secteurs sont touchés même si certains le sont plus que d'autres (restauration ou gardiennage par exemple). Cette pratique a un cout pour la société car elle représenterait un manque à gagner pour l'Etat de 6 à 7,4 milliards d'euros par an de cotisations sociales. La France n'est cependant pas la plus touchée en Europe, car elle n'apparait qu'à la 24e place...

Ce reportage permet d'illustrer les conséquences de cette pratique et l'intérêt des cotisations sociales. Il peut également être mobilisé pour illustrer les caractéristiques du chômage et des frontières floues entre activité et inactivité. Les élèves pourraient ainsi être amenés à se demander pour quelles raisons cette pratique est aussi courante et quelles politiques de l'emploi permettrait de la résorber.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

À la différence de la plupart des crèches qui refusent de garder des enfants de chômeurs au motif que les parents sont disponibles pour s'en occuper, cette crèche accorde la priorité aux enfants de chômeurs pour permettre aux mères de trouver une emploi ou de suivre une formation. La garde des enfants, un problème rarement pris en considération par les politiques de l'emploi.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4.5 (2 votes)

Les chômeurs ont-ils intérêt à accepter des contrats courts et/ou inférieurs à leur qualification ? Le reportage suit le parcous de plusieurs jeunes et évoque les résultats d'études de Pôle Emploi. La réponse serait plutôt oui. Un reportage mobilisable à propos de la flexibilité et de ses effets sur l'intégration sociale. 

Attribuez une note à ce JT :
Average: 3 (1 vote)

Les éleveurs de brebis peinent à trouver des repreneurs pour leur exploitation pourtant rentable. Les centres de formation aux métiers de l'agriculture et de l'élevage manquent de jeunes souhaitant s'orienter dans l'élevage des ovins, à l'exception des fils et petits-fils d'éleveurs. Un reportage mobilisable à propos à propos de l'inadéquation qualitative entre offre et demande de travail (chômage sructurel) et de la transmission du capital économique et culurel.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (2 votes)

Un reportage sur las conditions d'indemnisation du chômage en Angleterre, particulièrement restrictives: faiblesse de l'indemnité, contrôle des recherches d'emploi, etc. Un reportage mobilisable à prpos des mesures de lutte contre le chômage classique.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 5 (1 vote)

Un entretien avec une femme de 55 ans, ancienne assitante de direction, au chômage depuis 8 ans. Un entretien qui permet d'illustrer les effets du chômage sur l'intégration sociale (faiblesse des revenus, sentiment d'inutilité, etc.).

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

Des allocataires du RSA ont accepté de travailler bénévolement pour leur commune. Le reportage donne la parole à ces travailleurs bénévoles (retrouver confiance, sentiment d'utilité, etc.), au maire à l'origine de la proposition (améliorer l'employabilité) mais aussi à des habitants hostiles à la mesure (stigmatisation). Un reportage mobilisable en terminale à propos des controverses sur les effets des minimas sociaux sur l'incitation au travail et le chômage. Le reportage est suivi d'une présentation en plateau du RSA (combien de bénéficiaires, coût, droist et devoirs des allocataires, etc.)

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (1 vote)

La prime d'activité existe offre un complément de revenus aux personnes qui ont des bas salaires. Le reportage évoque le succès grandissant du dispositif (3,8 millions de bénéficiaires) et le profil des bénéficiares. Il n'évoque pas les raisons qui ont présidé à sa mise en oeuvre. Cela peut être l'occasion d'une recherche ou d'une analyse pour les élèves.

Laissez un commentaire