Capital

Lexique

Au sens économique, le capital est l'ensemble des moyens de production durables permettant de produire des biens ou des services. Il se constitue grâce aux investissements.

Attention : le capital regroupe aussi toutes les formes de capital susceptibles de favoriser la croissance ( capital humain, capital naturel, capital institutionnel). Pour cela voir ces notions dans le chapitre « La croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l'environnement ? »

Définition

Au sens économique, le capital est l'un des deux facteurs de production, l'autre étant le travail. Il s'agit des moyens de production durables permettant de produire des biens et des services. On parle alors de capital technique. On y inclut les bâtiments, les machines, la terre, etc.

Un même bien peut, selon son utilisation, constituer du capital ou pas : une automobile quand elle est utilisée par un chauffeur de taxi pour son travail est un capital car elle permet au chauffeur de taxi de produire un service (le transport des clients). Mais pour un ménage, ce n'est qu'un bien de consommation durable.

Le capital financier correspond aux moyens financiers qui ont été ou sont nécessaires pour constituer l'entreprise. Il peut être représenté par des actions si le statut de l'entreprise est celui d'une société par actions. On parle souvent "des" capitaux pour désigner ces sommes d'argent, nécessaires pour acheter "le" capital.

Le mot "capital" peut aussi être utilisé en sociologie, à  la suite de Pierre Bourdieu ( capital social, capital culturel, capital économique).

Quand on ne précise pas avec un adjectif, le mot "capital" désigne pratiquement toujours le capital technique, l'un des deux facteurs de production.

Indicateurs

Le capital est un stock, c'est-à-dire qu'il se mesure à  un moment donné, et s'accroît grâce à  des flux, les investissements qui se réalisent au cours d'une période, en général l'année. Les résultats de la mesure du stock de capital sont rarement donnés. On les trouve parfois par travailleur, en unités monétaires, et cela donne une phrase du genre : le stock de capital est de x dollars par travailleur aux USA.

En revanche, vous trouverez beaucoup plus souvent la mesure de la croissance, en général annuelle, de ce stock de capital : si je dis que la croissance du capital en France en 2001 a été de 2.5% (chiffre fictif), cela signifie que durant cette année, les investissements (l'accroissement du stock de capital) ont représenté 2.5% du stock de capital existant en début de période. Il ne faut pas confondre cette croissance avec le taux d' investissement. Celui-ci compare le montant des investissement au PIB, ce qui n'est pas du tout pareil.

On rappelle que les investissements sont difficiles à  mesurer. L'indicateur que l'on utilise en règle générale est la FBCF ( formation brute de capital fixe) qui intègre pour l'essentiel uniquement l'investissement matériel (à  l'exception notable des logiciels).

Tendances

Aujourd'hui, on utilise de plus en plus de capital pour produire les biens comme les services : on dit que la production devient de plus en plus capitalistique. Le stock de capital nécessaire s'accroît donc : il faut de plus en plus investir.

Il faut aussi se rappeler que le capital peut comprendre des éléments immatériels, comme les logiciels ou les dépenses de recherche. La tendance actuelle est au développement rapide des investissements immatériels comparé à  celui des investissements matériels, surtout dans les pays déjà  développés.

Enjeux

La notion de capital est évidemment une notion très importante, qu'il faut maîtriser pour pouvoir comprendre les mécanismes économiques, et en particulier ceux liés à  la croissance.

Aujourd'hui, la substitution accélérée du capital au travail permet l'accroissement de la productivité mais pose aussi des questions quant au financement de l' investissement et quant à  l' emploi et/ou à  ses transformations. Il faut donc bien comprendre ce que c'est que le capital, sur le plan économique, pour pouvoir argumenter en réponse à  une question.

Erreurs Fréquentes

La notion de capital est souvent perçue comme difficile par les élèves. Il y a donc des erreurs qui reviennent fréquemment. Elles sont en général liées à  une mauvaise maîtrise de la définition.

  • Première erreur : confondre capital et investissement. L'investissement est le moyen d'augmenter le capital ou, dit autrement, le capital est le résultat des investissements passés. Pour vous aider à  comprendre, on peut prendre l'exemple d'une baignoire : quand vous avez fait couler votre bain et arrêté le robinet, il y a dans la baignoire un certain stock d'eau, qu'on peut mesurer à  un moment donné (comme le stock de capital). Si vous trouvez la quantité d'eau insuffisante (comme le capital peut l'être pour produire davantage), ou pas assez chaude, c'est-à -dire n'ayant pas les qualités qui vous conviennent (comme le capital peut l'être pour produire des biens nouveaux), vous allez rajouter de l'eau en ouvrant le robinet, c'est-à -dire faire couler un flux qui vient accroître et/ou transformer (l'eau est plus chaude, par exemple) votre stock d'eau. C'est ce que fait l'entrepreneur en investissant : il ajoute du capital, soit simplement pour en avoir plus, soit pour le transformer, soit les deux à  la fois. La FBCF mesure les investissements, pas le stock de capital.
  • Deuxième source d'erreur : le langage courant qui est très trompeur. En effet, dans le langage de tous les jours, on utilise le mot capital pour désigner une somme d'argent ("il a hérité d'un petit capital", par exemple). Les banques utilisent aussi ce mot dans ce sens. Et le langage juridique emploie aussi le mot pour désigner ce que possèdent les individus, en général. En économie, en règle générale, quand on veut parler d'argent, on utilise le pluriel : des capitaux. Il faut des capitaux pour acquérir du capital. C'est pourquoi il faut être très rigoureux dans l'utilisation de cette notion et ne pas lui faire dire n'importe quoi.
  • La notion de « capital » est employés en SES dans des sens très différents : vous devez donc faire attention au contexte et trouver quel est le sens précis donné au mot « capital » : capital fixe, capital technique, capital financier, capital humain, capital social, capital culturel etc.