Serveurs, livreurs, vendeurs... la galère des précaires