Industrie : la fin de la débâcle


Industrie : la fin de la débâcle

Attribuez une note à ce JT

You must have Javascript enabled to use this form.

Le solde d'établissements industriels (c'est-à-dire la différence entre le nombre de création d'établissement et le nombre de fermeture au cours d'une période donnée) est à nouveau positif en France ces 2 derniers trimestres. Le reportage présente des exemples de secteurs porteurs dont certains sont innovants et se situent donc dans des "niches de marché".
Cependant, si le nombre d'établissement présent sur le territoire français repart à la hausse, l'effet sur l'emploi est plus contenu. Ces nouveaux établissements utilisent en effet plus intensivement du facteur capital (machine-outils par exemple) que du facteur travail qu'auparavant. Une chronologie, chiffres à l'appui, permet d'illustrer le déclin de l'emploi industriel en France ces 3 dernières décenies. Les grandes raisons de cette tendance (délocalisation...) sont également abordées.

Le reportage est mobilisable pour illustrer la tendance à la substitution du facteur capital au facteur travail (en fin de reportage un chiffre est avancé pour estimer la différence d'intensité capitalistique entre les nouveaux et les anciens établissements) mais aussi pour faire travailler les élèves sur des calculs d'évolutions temporelles.