Assurance-chômage : l'exemple du bonus-malus aux États-Unis

Attribuez une note à ce JT

Average: 3.8 (4 votes)

Pour limiter les contrats courts et les licenciements, un système de bonus-malus existe depuis près de cent ans aux États-Unis. Si le taux de licenciement ne dépasse pas 0,27%, la taxe est de 0,6% (de la masse salariale), mais si le taux excède 6,22% la taxe s'élève à 7,5%. Le reportage prend l'exemple d'une petite entreprise américaine. Le reportage permet de travaliller la notion de flexibilité