Chapitre 9. La conflictualité sociale, pathologie, facteur de cohésion, changement social


Le programme officiel de Terminale ES en SES

On montrera que les conflits peuvent être appréhendés à partir de grilles de lecture contrastées : comme pathologie de l' intégration ou comme facteur de cohésion ; comme moteur du changement social ou comme résistance au changement.

On s'intéressera plus particulièrement aux mutations des conflits du travail et des conflits sociétaux en mettant en évidence la diversité des acteurs, des enjeux, des formes et des finalités de l' action collective.

Les notions du chapitre

Changement social

Ch9 - Notion Terminale

Transformations durables de l'organisation sociale ou de la culture (au sens sociologique) d'une société.

Lire la suite

Conflits sociaux

Ch9 - Notion Terminale

Un conflit social est un affrontement entre plusieurs groupes sociaux antagonistes, l'objet de tout conflit étant de modifier le rapport de forces existant entre les parties.

Lire la suite

Mouvements sociaux

Ch9 - Notion Terminale

Toute action collective revendicative en faveur d'une cause, matérielle ou immatérielle, et visant à  transformer l'ordre social existant.

Lire la suite

Régulation des conflits

Ch9 - Notion Terminale

La régulation des conflits sociaux est le processus qui amène à l’atténuation des conflits sociaux par l’élaboration de nouvelles règles sociales mieux acceptées des groupes en conflits.

Lire la suite

Syndicat

Ch9 - Notion Terminale

Un syndicat de travailleurs est une association de salariés qui a pour objectif de défendre et de promouvoir leurs intérêts spécifiques.

Lire la suite

Conflit

Ch9 - Acquis Première

Un conflit est une opposition déclarée entre deux parties.

Lire la suite

Action collective

Ch9 - non inscrite

L' action collective correspond à l'action commune ou concertée des membres d'un groupe en vue d'atteindre des objectifs communs.

Lire la suite

Exploitation

Ch9 - non inscrite

L' exploitation correspond à du travail non payé aux ouvriers par les capitalistes dans l'analyse marxiste.

Lire la suite

Groupe de pression

Ch9 - non inscrite

Un groupe de pression rassemble des personnes physiques ou morales pour défendre des intérêts communs auprès des personnes et des institutions chargées de prendre des décisions.

Lire la suite

Institutionnalisation des conflits

Ch9 - non inscrite

Peu à peu se sont mises en place des règles acceptées par tous ayant pour objectif d'encadrer, de réguler les conflits et leur déroulement. C'est ce processus que l'on appelle institutionnalisation des conflits.

Lire la suite

Lutte des classes

Ch9 - non inscrite

Marx pense que, dans toutes les sociétés, il y a des classes sociales en opposition forte et violente du fait d'intérêts contradictoires et qui entrent en lutte, chacune souhaitant détenir le pouvoir.

Lire la suite

Mobilisation collective

Ch9 - non inscrite

Désigne une coordination des activités des membres d'un groupe souhaitant défendre ses intérêts. Une mobilisation collective a pour but de changer une situation sociale, en un sens favorable au groupe, selon ses valeurs et ses motivations.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions


Le cours et la synthèse du chapitre

La synthese

Grèves, manifestations dans la rue, etc. sont des situations sociales souvent mises en avant par les médias. En effet, elles semblent la manifestation, c’est le cas de le dire !, spectaculaire d’un désordre de la société qu’il faut montrer et qu’il faut résoudre. Toutefois, le fait que ces conflits sociaux reviennent aussi souvent fait douter de leur caractère exceptionnel. Toute société n’est-elle pas composée de groupes sociaux dont les valeurs ou les intérêts peuvent s’opposer ? Ne peut-on donc pas penser que les conflits sociaux sont des moments « normaux » de la vie sociale afin de trouver un compromis entre les différents groupes sociaux et établir pour un certain temps de nouvelles règles de vie source d’une certaine cohésion sociale. Ce chapitre vise à étudier les différents types d’interprétation des conflits sociaux : source de désordre ou d’intégration ? Source de nouvelles règles de vie sociales ou refus de changer des règles que certains trouvent inopérantes ?

Si ce sont souvent les conflits du travail qui sont mis en avant, sont-ils les seuls conflits importants dans une société ? C’est ce que pensait Marx, comme vous l’avez vu dans un précédent chapitre. Mais est-ce le cas notamment aujourd’hui ? De nouveaux types de conflits sociaux ne se développent – ils pas, prenant plus d’importance que les conflits du travail ? C’est ce que verrons dans une dernière partie. Pour l’instant, réfléchissons aux conflits sociaux sous l’angle des désordres sociaux ou au contraire de moment créateur pour renforcer une intégration qui n’existait plus.

Lire la suite

Le cours

Dans le chapitre précédent, vous avez travaillé sur la notion de cohésion sociale : quels sont les liens qui unissent les individus dans notre société, quel rôle ont les instances d’intégration traditionnelles dans le maintien de cette cohésion sociale. Vous vous êtes demandé plus précisément si cette dernière n’était pas remise en cause par l’évolution du rôle de ces instances d’intégration. Dans ce chapitre, nous allons continuer à nous intéresser à la notion de cohésion sociale et nous allons notamment nous demander si les conflits sociaux, notion centrale du chapitre, peuvent mettre à l’épreuve la cohésion sociale. Nous allons donc chercher à savoir si les conflits sociaux nuisent à l’intégration des individus et groupes sociaux dans la société ou si au contraire ils peuvent faciliter cette intégration, cette cohésion.

Mais, avant toute chose, il s’agit pour nous de définir la notion de conflit social. En première, vous avez étudié la notion de conflit comme l’expression d’une opposition, d’un conflit d’intérêt ou de points de vue entre des individus ou des groupes d’individus. Bien souvent, le rapport de force opposant les deux parties en conflit est inégal et le conflit permet de modifier ce rapport de force voire de l’inverser. En terminale, nous allons nous consacrer à un type de conflit particulier qu’est le conflit social. Un conflit social met en jeu des acteurs regroupés, il y a donc une dimension collective dans le conflit social. Ces acteurs doivent avoir entre eux des relations d'interdépendance : s'il n'y a pas ces relations entre eux, il y a peu de chance qu'il y ait un conflit car il n'y aurait pas d'objet de conflit. Ces relations d'interdépendance existent dans un rapport de domination, c'est-à-dire que la question du pouvoir est toujours essentielle dans un conflit social : les acteurs n'ont pas tous le même pouvoir et ils essaient d'user de leurs pouvoirs respectifs pour obtenir telle ou telle chose. Enfin, le conflit social a toujours un enjeu – on peut gagner ou perdre, quelque chose est disputé. On le voit, le conflit social oppose plusieurs groupes sociaux tout en n’allant pas jusqu’à la rupture. Le conflit suppose que la discussion est toujours possible ce qui n'est pas le cas dans la rupture.

Évidemment l’on pourrait penser que les conflits sociaux sont plutôt nuisibles au bon fonctionnement de la société et qu’il vaudrait mieux les éviter. Mais le peut-on vraiment et est-ce souhaitable ? Au cours de ce chapitre, nous serons amenés à nous demander deux choses :

  1. les conflits nuisent-ils à l’intégration sociale ? Est-ce qu’une société qui présente des conflits sociaux est une société malade, qui dysfonctionne ? En d’autres termes, la conflictualité sociale est-elle une pathologie dont il faudrait guérir ? Les conflits sociaux sont-ils le signe d’une société qui va mal ou au contraire, ne permettent-ils pas l’intégration de certains groupes en exprimant et défendant des identités spécifiques ? Il s’agira de notre premier point : conflits sociaux et intégration.
  2. est-il possible de penser une société sans conflit ? Une société sans conflit serait une société immobile, qui n’évolue pas. En effet, nous pourrions nous demander ce qui peut ressortir du conflit social et si les conflits n’amènent pas la société à changer pour un mieux-être de certains groupes sociaux, en limitant certaines inégalités, par exemple, ou encore certaines injustices comme le racisme. Il s’agira de notre deuxième point : conflits sociaux et changement social. Cependant, nous verrons que si les conflits sociaux peuvent amener au changement social, les formes et les enjeux des conflits sont également influencés par ce dernier. Enfin, dans cette partie, nous examinerons plus en détail une évolution particulière des conflits sociaux liée à leur institutionnalisation et notamment le rôle des syndicats dans cette dernière. Nous nous demanderons alors si l’institutionnalisation des conflits n’induit pas une moindre conflictualité sociale.
Lire la suite

Les extraits de JT du chapitre.

il y a 26 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 3 (4 votes)

La CGT organise des actions de protestation dans les hypermarchés Carrefour. Le syndicat dénonce le plan de départ volontaire et le risque de plan social lié à la fermeture de plusieurs dizaines de supermarchés alors même que le groupe réalise des bénéfices. Un reportage mobilisable à propos des conflits du travail ou des relations entre les acteurs au sein des entreprises. 

Voir la Base de données des JT
Attribuez une note à ce JT :
Average: 4.2 (6 votes)

Le reportage propose un tour d'horizon des actions contre divers projets d'installations: occupation du site du  barrage de Sivens en 2015, opposition à la contruction d'un village vacances Center Parcs à Roubon en Isère et à l'installation d'un centre d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure. Le reportage donne la parole à un expert des mouvements contestataires : pour lui, la mise en place de ZAD permet de médiatiser les combats et de leur donner une visibilité et un enjeu national. 

Voir la Base de données des JT