Chapitre 6. Comment analyser la structure sociale ?


Le programme officiel de Terminale ES en SES

On mettra en évidence le caractère multiforme des inégalités économiques et sociales ainsi que leur aspect parfois cumulatif.

On procédera à des comparaisons en utilisant les principaux indicateurs et outils statistiques appropriés.

On présentera les théories des classes et de la stratification sociale dans la tradition sociologique (Marx, Weber) ainsi que leurs prolongements contemporains et on s'interrogera sur leur pertinence pour rendre compte de la dynamique de la structuration sociale. On mettra en évidence la multiplicité des critères de différenciation sociale dans les sociétés post-industrielles (statut professionnel, âge, sexe, style de vie).

Les notions du chapitre

Catégories socioprofessionnelles PCS

Ch6 - Notion Terminale

Les PCS, professions et catégories socio-professionnelles, correspondent à  une répartition des actifs français dans des catégories dont les membres présentent une certaine homogénéité sociale, c'est-à -dire le même genre de comportements (par exemple vis-à -vis de la fécondité, des opinions politiques, des pratiques de loisirs, etc…).

Lire la suite

Classes sociales

Ch6 - Notion Terminale

Marx appelle classe sociale un ensemble d'hommes caractérisé par la place qu'il tient au sein du système productif.C'est le sens utilisé le plus souvent. Il y a cependant d'autres acceptions pour cette expression.

Lire la suite

Groupe de statut

Ch6 - Notion Terminale

Un groupe de statut regroupe, selon Max Weber, des individus ayant le même prestige social, le même « honneur social ».

Lire la suite

Inégalités économiques

Ch6 - Notion Terminale

Les inégalités économiques sont des différences entre individus ou groupes sociaux portant sur des avantages ou des désavantages économiques et qui fondent une hiérarchie entre ces individus ou entre ces groupes.

Lire la suite

Inégalités sociales

Ch6 - Notion Terminale

Les inégalités sociales sont des différences entre individus ou groupes sociaux portant sur des avantages ou des désavantages dans l’accès à des ressources socialement valorisées.

Lire la suite

Stratification sociale

Ch6 - Notion Terminale

Fait, pour toute société, d'être composée de groupes sociaux différenciés et hiérarchisés.

Lire la suite

Groupe social

Ch6 - Acquis Première

Un groupe social est un ensemble d’individus formant une unité sociale durable, caractérisé par des valeurs communes, des liens plus ou moins intenses, une situation sociale identique et/ou des activités communes, une conscience d’appartenir à ce groupe et par la reconnaissance, par d’autres groupes, de son existence.

Lire la suite

Profit

Ch6 - Acquis Première

Le profit d’une entreprise est l’excédent des recettes sur les dépenses.

Lire la suite

Revenu

Ch6 - Acquis Première

En général, ce sont les sommes d'argent perçues par une personne au cours d'une période donnée.

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch6 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Salaire

Ch6 - Acquis Première

C'est un revenu du travail. Il est fixé dans le contrat de travail par lequel le salarié loue sa force de travail à  un employeur sous l'autorité duquel il se place.

Lire la suite

Capital économique social culturel

Ch6 - non inscrite

Capital économique = le patrimoine d'un individu. Pour Bourdieu, le capital économique comprend, outre le patrimoine (capital au sens strict), les revenus.
Capital social = ensemble des relations personnelles qu'un individu peut mobiliser dans son intérêt.
Capital culturel = ensemble des ressources culturelles dont dispose un individu.

Lire la suite

Moyennisation Polarisation

Ch6 - non inscrite

La moyennisation insiste sur le rapprochement des modes de vie permis par la réduction des inégalités et le processus de constitution d'une vaste classe moyenne.

La polarisation met l'accent sur les écarts entre les situations sociales provoqués par le jeu des inégalités et le processus de regroupement des groupes sociaux autour de pôles opposés.

Lire la suite

Patrimoine

Ch6 - non inscrite

Le patrimoine est l'ensemble des biens (on dit parfois « les avoirs ») possédés par un individu ou un ménage à  un moment donné.

Lire la suite

Société democratique

Ch6 - non inscrite

Société qui repose sur le principe d'égalité ce qui permet aux individus d'envisager une mobilité sociale.

Lire la suite

Revenus de transfert

Ch10 - Acquis Première

Les revenus de transfert (ou revenus sociaux) sont des revenus proviennent des opérations de redistribution réalisés par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions


Le cours et la synthèse du chapitre

La synthese

Vous avez vu en classe de première que toutes les sociétés sont constituées de groupes sociaux. Ces groupes ne sont pas juxtaposés les uns à côté des autres, ils sont hiérarchisés et entretiennent donc des relations marquées par la domination de certains. Plus largement, ils sont marqués par des différences voire des inégalités. Nous pouvons donc dire que l’organisation de la société repose sur des systèmes de différenciation sociale basés sur une distribution inégale des ressources et des positions, c’est-à-dire dans l’accès aux ressources matérielles (les richesses produites) mais aussi accès au savoir, au pouvoir, au prestige. C’est ce que présenterons dans une première partie.

Puis nous montrerons comment les sociologues du XIXe siècle mais aussi plus récents comprennent l’existence de ces groupes sociaux qu’ils nomment souvent classes sociale et dont la base est souvent le statut professionnel.

Enfin, nous aborderons d’autres critères de différenciation que l’appartenance socioprofessionnelle comme l’âge, le sexe et le style de vie. Nous nous serons en effet rendus compte des transformations profondes des sociétés depuis le XIXe siècle qui complexifient les critères de hiérarchisation sociale.

Lire la suite

Le cours

Vous avez vu en classe de première que les sociétés, toutes les sociétés, sont constituées de groupes sociaux et que ce sont les liens, aussi bien entre membres d'un même groupe qu'entre membres de groupes différents, qui constituent la vie sociale.

Ces groupes ne sont pas juxtaposés les uns à côté des autres, ils sont hiérarchisés et entretiennent donc des relations marquées par la domination de certains et par des différences voire des inégalités existant entre les membres des différents groupes.

En d’autres termes, l’organisation de la société repose sur des systèmes de différenciation sociale basés sur une distribution inégale des ressources et des positions, inégalités dans l’accès aux ressources matérielles (les richesses produites) mais aussi accès au savoir, au pouvoir, au prestige. C'est ce que présenterons dans une première partie.

Ces différences peuvent être liées à l'appartenance à des groupes sociaux différents ou des classes sociales différentes. Mais, quelles différences peut-on faire entre « groupe social » et « classe sociale » ? Tous les sociologues n’adoptent pas la même définition des classes sociales. Mais, il y a dans ce domaine un incontournable : parler de classes sociales amène quasi automatiquement à parler de Karl Marx, philosophe allemand du 19ème siècle. Celui-ci lie directement l’existence même des classes sociales et les conflits par le fait qu’une classe ne peut se définir qu’en lutte avec une autre.

Nous allons donc d’abord mettre en évidence l’analyse des inégalités pour ensuite présenter cette lecture de la stratification sociale en termes de classes sociales et ses prolongements contemporains. C'est ce que nous verrons dans la deuxième partie.

Enfin, nous aborderons d'autres critères de différenciation que l'appartenance socioprofessionnelle comme l'âge, le sexe et le style de vie ce que nous verrons dans une troisième et dernière partie.

Lire la suite

Les extraits de JT du chapitre.

il y a 36 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 3.8 (9 votes)

En plateau, un journaliste présente les inégalités de croissance selon les régions de France depuis 2007 et en donne quelques explications. Il évoque notamment un effet de polarisation: la plupart des emplois ont été créés dans quelques grandes agglomérations. Un reportge mobilisable pour expliquer le processus de croissance, notamment le rôle des externalités positives (qu'on peut relier à cet effet d'agglomération) et à propos des inégalités spatiales.On peut en effet penser que les différences de croissance selon les régions se traduisent par des évolutions différenciées des revenus et de l'emploi.

Voir la Base de données des JT
Attribuez une note à ce JT :
Average: 4.3 (3 votes)

Une réforme fiscale prévoit une hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) de 1,7 points de %. Les recettes de cet impôt, déstiné au financement de la protection sociale, passeraient donc de 99 milliards d'euros à 120 milliards d'euros par an. En contrepartie, la réforme prévoit une baisse des cotisations sociales. Cependant, ces deux prélèvements obligatoires n'ont pas la même assiette fiscale : la CSG concerne plus de français que les cotisations sociales. Ce projet fait donc débat car les contribuables ne seront pas affectés de la même façon : certains retraités par exemple verront leur pouvoir d'achat diminuer, quand les salariés devraient voir le leur augmenter. Ainsi, un salarié au SMIC percevrait 250 euros de plus par an. Ce chiffre augmente également avec le niveau de salaire. Cela pose donc des question de justice sociale de cette réforme, critiquée par les candidats de l'opposition, de gauche (JL Mélenchon) comme de droite (Eric Woerth), présentant leurs arguments dans cet extrait. Ce reportage est mobilisable pour illustrer les enjeux des réformes de la fiscalité en matière de justice sociale. Le reportage permet aussi de sendibiliser les élèves au fait que cet arbitrage se fait également car selon M. Macron, la protection sociale repose trop sur le travail. Le réforme permettrait donc de diminuer le coût du travail (du fait de la baisse des cotisations sociales), ce qui fait espérer à M. Macron une baisse du chômage classique, ce dernier étant dû à un coût du travail trop élevé.

Ce reportage est suivi d'une analyse en plateau de François Lenglet, qui explique que cette réforme a des effets budgétaires, mais aussi des effets économiques et sociaux. Le journaliste fait notamment une comparaison des taux de pauvreté entre des génération. Cettre réforme permettrait selon lui de diminuer les inégalités sociales inter-générationnelles et de rétablir plus d'équité :

http://www.francetvinfo.fr/economie/impots/impots/hausse-de-la-csg-les-arguments-d-emmanuel-macron_2216038.html

Voir la Base de données des JT