Chapitre 5. La croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l'environnement ?


Le programme officiel de Terminale ES en SES

On expliquera pourquoi l'analyse économique du développement durable, qui se fonde sur la préservation des possibilités de développement pour les générations futures, s'intéresse au niveau et à l'évolution des stocks de chaque type de capital (accumulation et destruction) ainsi qu'à la question décisive du degré de substitution entre ces différents capitaux.

On évoquera, à l'aide d'exemples, les limites écologiques auxquelles se heurte la croissance économique (épuisement des ressources énergétiques et des réserves halieutiques, déforestation, augmentation de la concentration des gaz à effet de serre, etc.). L'exemple de la politique climatique permettra d'analyser les instruments dont disposent les pouvoirs publics pour mener des politiques environnementales.

En lien avec le programme de première sur les marchés et leurs défaillances, on montrera la complémentarité des trois types d'instruments que sont la réglementation, la taxation, les marchés de quotas d'émission. Acquis de première : externalités, droits de propriété, offre et demande, défaillances du marché.

Les notions du chapitre

Droits de propriété

Ch1 - Acquis Première

Le droit de propriété est le droit, garanti par l’Etat, d’utiliser, de retirer des fruits et de d’un bien disposer (c’est-à-dire de le transformer, le détruire, le vendre, le donner).

Lire la suite

Externalités

Ch1 - Acquis Première

Les externalités sont des effets sur le bien-être d’agents économiques causés par l’action d’autres agents économiques sans que le marché ne la sanctionne positivement ou négativement.

Lire la suite

Biens communs

Ch5 - Notion Terminale

Un bien commun est un bien non excluable (ou non excludable ou non exclusif) et rival. On parle aussi parfois de « ressources communes ».

Lire la suite

Capital humain

Ch5 - Notion Terminale

Le capital humain est l'ensemble des capacités physiques et intellectuelles à produire d'un individu.

Lire la suite

Capital institutionnel

Ch5 - Notion Terminale

Le capital institutionnel  regroupe les dispositions politiques, juridiques et institutionnelles en vigueur contribuant à augmenter la production et le bien-être de la population.

Lire la suite

Capital naturel

Ch5 - Notion Terminale

Le capital naturel regroupe l’ensemble des ressources naturelles utiles directement aux hommes ou qu’il peut exploiter techniquement et économiquement.

Lire la suite

Capital physique

Ch5 - Notion Terminale

Le facteur capital physique (ou capital technique) regroupe les biens ou services qui peuvent être utilisés lors de plusieurs cycles de production.

Lire la suite

Développement durable

Ch5 - Notion Terminale

C’est le développement qui répond aux besoins des générations présentes (en particulier des plus démunis) sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Lire la suite

Marché de quotas d’émission

Ch5 - Notion Terminale

Le marché des quotas d’émission (ou des permis négociables ou des droits à polluer) est un marché sur lequel des organisations achètent et vendent des permis d’émission de produits polluant (ou des droits à polluer).

Lire la suite

Règlementation

Ch5 - Notion Terminale

La réglementation regroupe l’ensemble des normes juridiques fixées par les pouvoirs publics.

Lire la suite

Soutenabilité

Ch5 - Notion Terminale

La soutenabilité est un développement durable, c’est-à-dire un développement qui répond aux besoins des générations présentes (en particulier des plus démunis) sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Lire la suite

Taxation

Ch5 - Notion Terminale

La taxation est le procédé par lequel les pouvoir publics fixent un prélèvement obligatoire sur une opération économique.

Lire la suite

Politique climatique

Ch5 - Notion Terminale

La politique climatique regroupe les mesures prises par les pouvoirs publics pour améliorer le climat, notamment réduire le réchauffement climatique.

Lire la suite

Défaillances du marché

Ch5 - Acquis Première

Les défaillances du marché sont des situations dans lesquelles le marché concurrentiel, au sens des économistes néoclassiques, ne peut réguler efficacement les activités économiques.

Lire la suite

Droits de propriété

Ch5 - Acquis Première

Le droit de propriété est le droit, garanti par l’Etat, d’utiliser, de retirer des fruits et de d’un bien disposer (c’est-à-dire de le transformer, le détruire, le vendre, le donner).

Lire la suite

Externalités

Ch5 - Acquis Première

Les externalités sont des effets sur le bien-être d’agents économiques causés par l’action d’autres agents économiques sans que le marché ne la sanctionne positivement ou négativement.

Lire la suite

Offre et demande

Ch5 - Acquis Première

L’offre est la quantité de biens et de services que les agents économiques sont disposés à vendre sur le marché et la demande est la quantité de biens et de services que les agents économiques sont disposés à acheter sur un marché.

Lire la suite

Normes environnementales

Ch5 - non inscrite

Elles visent à imposer certaines pratiques aux entreprises, mais aussi aux Etats et collectivités locales, dans un souci de protection de l'environnement.

Lire la suite

Offre et demande

Ch11 - Acquis Première

L’offre est la quantité de biens et de services que les agents économiques sont disposés à vendre sur le marché et la demande est la quantité de biens et de services que les agents économiques sont disposés à acheter sur un marché.

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions


Le cours et la synthèse du chapitre

La synthese

La croissance nous a permis depuis deux siècles de bénéficier de gains importants en matière de niveau de vie et de bien-être pour la population. Mais ces deux siècles de croissance ne se sont pas faits sans pression sur les hommes ni sur notre environnement. Dès lors, est-il possible de concilier croissance et préservation de l’environnement ? Les dégradations environnementales et plus particulièrement la pollution obligent les États à mettre en œuvre des politiques climatiques. Quels sont les instruments de cette politique ? En quoi ces instruments sont-ils complémentaires ?

Pour cela, nous commencerons par établir un état des lieux des limites écologiques de la croissance qui nous obligera à préciser ce que peut être un développement durable ou une croissance soutenable. Nous mettrons ensuite l’accent sur les politiques climatiques.

Lire la suite

Le cours

Nous avons vu précédemment dans les chapitres 1 et 2 que la croissance n'est pas continue, qu'elle est instable. Parmi les éléments qu'elle affecte et qu'elle affectera et que nous n’avons pas encore étudiés, il y a l'environnement, c’est-à-dire, d’après le dictionnaire Larousse, « l’ensemble des éléments objectifs (qualité de l’air, bruit, etc.) et subjectifs (beauté du paysage, qualité d’un site, etc.) constituant le cadre de vie d’un individu ». Une étude récente prévoit que nos écosystèmes, sous l'effet des dégradations causées par l'homme, pourraient franchir un point de non-retour avant la fin du XXIème siècle (source : Approaching a state shift in Earth’s biosphere, Nature n°486, 7 juin 2012). Ce n'est pas la première fois que des chercheurs nous alarment sur ce point mais tous n'abondent pas dans le même sens. Le climatologue Jean-Pascal van Ypersele, vice-président du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC : prix Nobel de la paix en 2007) nuance ces prévisions mais note que « les dégradations en cours vont affecter nos conditions de vie". Mais il existe aussi des climato-sceptiques (qui doutent de l’existence d’u réchauffement lié aux activités humaines) qui restent critiques à l'égard des modèles climatiques prévisionnels exagérant, selon eux, la réalité. Alors que croire ? Notre objet ici n'est pas de valider ou non un scénario catastrophe mais uniquement de nous poser des questions sur les liens entre la croissance économique et la préservation de l'environnement, et plus généralement, de nous interroger sur la durabilité (ou la soutenabilité) de notre développement.

La croissance nous a permis depuis deux siècles de bénéficier de gains importants en matière de bien-être de la population. Mais ces deux siècles de croissance ne se sont pas faits sans pression sur les hommes ni sur notre environnement. Dès lors, est-il possible de concilier croissance et préservation de l’environnement ? Les dégradations environnementales et plus particulièrement la pollution obligent les États à mettre en œuvre des politiques climatiques. Quels sont les instruments de cette politique ? En quoi ces instruments sont-ils complémentaires ?

Nous pourrons d'abord nous interroger sur la comptabilité de la croissance économique avec la préservation de notre environnement. Pour cela, nous commencerons par établir un état des lieux des limites écologiques de la croissance. Nous verrons ensuite que ces atteintes à l'environnement nous obligent à définir un développement durable dont les contours ne sont pas délimités de la même manière selon les différentes approches. Nous mettrons ensuite dans une seconde partie l'accent sur les politiques climatiques. Nous commencerons par montrer pourquoi il est nécessaire de mettre en œuvre des politiques climatiques avant de présenter les différents instruments et de souligner leur complémentarité.

Lire la suite

Les extraits de JT du chapitre.

il y a 45 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (6 votes)

Contrairement à des idées largement répandues, l'internet consomme énormément de ressources naturelles et est une source importante d'émissions de gaz à effet de serre. Ce reportage en dresse un état des lieux précis et intéressant. 

Voir la Base de données des JT
Attribuez une note à ce JT :
Average: 3 (3 votes)

Un journaliste explique le principe du péage urbain de Londres en vigueur depuis 2005. Le péage n'a pas permis de limiter les embouteillages ni les pics de pollution. Explication avancée: les habitants et les entreprises de Londres sont riches et préfèrent payer plutôt que renoncer à leur voiture.

Voir la Base de données des JT