Chapitre 3. Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production ?


Le programme officiel de Terminale ES en SES

En partant d'une présentation stylisée des évolutions du commerce mondial et en faisant référence à la notion d'avantage comparatif, on s'interrogera sur les déterminants des échanges internationaux de biens et services et de la spécialisation.

On analysera les avantages et les inconvénients des échanges internationaux pour les producteurs comme pour les consommateurs. On présentera à cette occasion les fondements des politiques protectionnistes et on en montrera les risques. On s'interrogera sur les effets d'une variation des taux de change sur l'économie des pays concernés.

En s'appuyant sur des données concernant le commerce intra-firme et sur des exemples d'entreprises multinationales, on abordera la mondialisation de la production. On analysera les choix de localisation des entreprises et leurs stratégies d'internationalisation. On étudiera à cette occasion les principaux déterminants de la division internationale du travail, en insistant sur le rôle des coûts et la recherche d'une compétitivité hors prix.

Les notions du chapitre

Avantages comparatifs

Ch3 - Notion Terminale

Ce sont les avantages que tel ou tel pays peut mettre en avant et exploiter dans l'échange international, justement dans la mesure où les autres pays ne les possèdent pas ou les possèdent à  un moindre degré. L'expression peut aussi désigner, par un raccourci, la loi des avantages comparatifs de Ricardo.

Lire la suite

Commerce intra-firme

Ch3 - Notion Terminale

Le commerce intra-firme est un échange international de biens ou de services entre entreprises d’un même groupe, d’une même firme multinationale.

Lire la suite

Compétitivite

Ch3 - Notion Terminale

Capacité à  résister à  la concurrence.

Lire la suite

Délocalisation

Ch3 - Notion Terminale

Une délocalisation est, au sens strict, un transfert d’activité d’une entreprise d’un pays vers un autre pays sans que ne change la destination des biens produits.

Lire la suite

Dotation factorielle

Ch3 - Notion Terminale

La dotation factorielle est l’importance relative des différents facteurs de production dans des pays participant au commerce international.

Lire la suite

Externalisation

Ch3 - Notion Terminale

C'est le fait, pour une entreprise, de faire faire par une autre entreprise (à  l'extérieur) des tâches qu'elle accomplissait jusque là  (le ménage des locaux, par exemple).

Lire la suite

Firmes multinationales

Ch3 - Notion Terminale

Une firme multinationale est une entreprise possédant au moins une unité de production à l’étranger ; elle répartit donc sa production dans plusieurs pays.

Lire la suite

Libre échange

Ch3 - Notion Terminale

Libre circulation par-dessus les frontières nationales des marchandises (biens et services), des capitaux, de la monnaie et des hommes. Le libre-échange se réalise peu à  peu.

Lire la suite

Mondialisation

Ch3 - Notion Terminale

Processus de constitution d'un marché unique qui tend à  devenir universel par abaissement des frontières entre les économies, les nations.

Lire la suite

Protectionnisme

Ch3 - Notion Terminale

Fait, pour un pays, de chercher à  limiter l'entrée de produits ou de capitaux étrangers.

Lire la suite

Spécialisation

Ch3 - Notion Terminale

Concentration de la production d’un pays dans des branches d’activités ou des produits particuliers.

Lire la suite

Taux de change

Ch3 - Notion Terminale

Taux de conversion d'une monnaie en une autre : le taux de change est le prix, en monnaie étrangère, qu'il faut payer pour obtenir une unité de monnaie nationale.

Lire la suite

Gains à l’échange

Ch3 - Acquis Première

Les gains à l’échange sont les avantages procurés aux deux coéchangistes, l’offreur et le demandeur, par la spécialisation et l’échange.

Lire la suite

Balance des paiements

Ch3 - non inscrite

C'est un document comptable retraçant l'ensemble des opérations entre agents résidents et non résidents, c'est à  dire toutes les entrées et sorties de biens, de services et de capitaux, pendant un an.

Lire la suite

Banque mondiale

Ch3 - non inscrite

La Banque mondiale est une organisation internationale créée pour lutter contre la pauvreté en finançant les Etats qui éprouvent des difficultés de développement. Elle est issue des accords de Bretton Woods signés en 1944, qui ont aussi créé le FMI.

Lire la suite

Barrières tarifaires, non tarifaires

Ch3 - non inscrite

Ces barrières concernent les échanges de marchandises. Les barrières tarifaires sont essentiellement les droits de douane imposés à l'entrée des marchandises. Les barrières non tarifaires sont toutes les autres barrières (normes par exemple).

Lire la suite

Commerce international

Ch3 - non inscrite

Ensemble des flux de marchandises (biens uniquement) entre les espaces économiques nationaux. Au sens large, on y inclut également les flux de services.

Lire la suite

Differenciation des produits

Ch3 - non inscrite

Ensemble des actions par lesquelles une entreprise s'efforce de s'approcher d'une situation de monopole en rendant ses produits différents de ceux offerts par ses concurrents directs (qualité, image de marque, apparence, …).

Lire la suite

Division internationale du travail

Ch3 - non inscrite

Processus au cours duquel les pays se sont spécialisés et, du coup, se répartissent les différentes fabrications : ils ne produisent pas tous la même chose et, de ce fait, échangent entre eux leur production. 

Lire la suite

Echanges internationaux

Ch3 - non inscrite

Ensemble des transactions transfrontières se réalisant, chaque année, entre les agents résidents d'une nation étudiée et ceux du reste du monde.

Lire la suite

Firmes transnationales

Ch3 - non inscrite

Entreprise possédant au moins une unité de production à  l'étranger. Elle répartit donc sa production dans plusieurs pays.

Lire la suite

Fonds monetaire international FMI

Ch3 - non inscrite

Organisme international regroupant actuellement 184 pays, créé par les accords de Bretton Woods en 1944, mis en place en 1945. Il a un double objectif : assurer la stabilité financière (jusqu'en 1973, il fixait les taux de changes des pays membres) ; faciliter les échanges internationaux (il prête des devises aux pays membres pour régler leurs importations, si nécessaire).

Lire la suite

Investissement de portefeuille

Ch3 - non inscrite

Achat de titres émis par des agents non-résidents (donc, schématiquement, à l'étranger), mais dans une optique de placement, pas pour prendre le contrôle de l'entreprise dont les titres sont achetés.

Lire la suite

Investissement direct à l'étranger - IDE

Ch3 - non inscrite

Opération par laquelle un agent acquiert des actions ou des parts de propriété dans une entreprise d'un autre pays afin d'exercer une influence sur sa gestion.

Lire la suite

Organisation mondiale du commerce OMC

Ch3 - non inscrite

OMC = Organisation Mondiale du Commerce. Organisme international regroupant actuellement 149 pays, institué par les accords de Marrakech (fin de l'Uruguay Round) en 1994, mis en place en 1995. Il a un double objectif : mettre en place les négociations d'accords commerciaux internationaux, veiller au respect de l'application de ces accords et régler les différends commerciaux au niveau international. L'OMC remplace le GATT (qui n'était pas une institution).

Lire la suite

Ouverture internationale

Ch3 - non inscrite

Pour un pays, c'est le fait de s'ouvrir aux échanges internationaux, en particulier de marchandises.

Lire la suite

Régime de change

Ch3 - non inscrite

Ensemble de règles qui organisent les échanges de monnaies entre elles. Il y a plusieurs régimes de change possibles.

Lire la suite

Termes de l'échange

Ch3 - non inscrite

Rapport de l'indice des prix des exportations sur l'indice des prix des importations.

Lire la suite

Zone de libre echange

Ch3 - non inscrite

Espace économique dans lequel plusieurs pays décident d'éliminer les barrières douanières faisant obstacle au commerce de biens et/ou de services

Lire la suite

Toutes les notions de SES inscrites au programme officiel sont à votre disposition ainsi que 90 autres notions utiles....

Voir le glossaire des notions


Le cours et la synthèse du chapitre

La synthese

On peut en préalable définir le processus de mondialisation comme " l’émergence d’un vaste marché mondial des biens, des services, des capitaux et de la force de travail, s’affranchissant de plus en plus des frontières politiques des États, et accentuant les interdépendances entre les pays " (S. d’Agostino, La mondialisation, Ed. Bréal, 2002). L’internationalisation des économies nationales résulte, de manière un peu différente, de l’essor des échanges internationaux, résultat d’une ouverture croissante des économies nationales ayant encore des frontières économiques.

Alors pourquoi les pays échangent-ils entre eux ? Pourquoi un pays exportera-t-il plutôt des voitures que des ordinateurs ? Comment expliquer cette spécialisation internationale ? Et celle-ci est-elle favorable à ce pays ? Cette première série de questions concernent les déterminants de l’échange international et les gains éventuels que l’on peut en retirer tant localement qu’au niveau de la croissance mondiale : nous la traiterons en voyant que l’essor du commerce est justifié par des avantages spécifiques, mais que des difficultés apparaissent aussi parfois.

Ensuite, nous nous interrogerons sur les effets de ces échanges internationaux : sont-ils bénéfiques et pour qui ? Les entreprises ? Les consommateurs ? Nous préciserons alors dans ce cadre les avantages possibles d’une politique protectionniste et ses risques.

Enfin nous nous demanderons pourquoi les firmes qui produisent les biens et services échangés à l’échelle internationale éprouvent le besoin d’aller produire dans des pays étrangers et de délocaliser ainsi leurs productions. Cette production des firmes multinationales se substitue-elle alors aux exportations ou bien est-elle un complément à ses exportations ? Cette deuxième série de questions renvoient aux stratégies des firmes mondiales, leur choix de localisation à l’échelle internationale, en lien avec de nouveaux déterminants de la division internationale du travail : nous montrerons alors que les choix des entreprises appelées firmes multinationales dépendent à la fois de stratégies propres et de contraintes internationales.

Lire la suite

Le cours

Ouverture internationale", "globalisation", et surtout “mondialisation" sont des expressions que vous avez déjà souvent entendues dans le débat public, tantôt avec une connotation favorable, quand ils sont associés à la croissance, tantôt en des termes défavorables. Pour autant, savez-vous précisément ce que recouvrent ces notions ?

On peut pour commencer définir le processus de la mondialisation comme " l'émergence d'un vaste marché mondial des biens, des services, des capitaux et de la force de travail, s'affranchissant de plus en plus des frontières politiques des Etats, et accentuant les interdépendances entre les pays ". (S. d'Agostino, La mondialisation, Ed. Bréal, 2002). L'internationalisation des économies nationales résulte quant à elle, de manière un peu différente, de l' essor des échanges internationaux, résultant d'une ouverture croissante des économies nationales ayant encore des frontières économiques. La notion de globalisation, enfin, est surtout utilisée pour désigner les formes financières de la mondialisation, que l’on retrouvera dans le chapitre suivant.

Pourquoi les pays échangent-ils entre eux ? Pourquoi un pays exporte-t-il plutôt des voitures que des ordinateurs ? Comment expliquer cette spécialisation internationale ? Et celle-ci est-elle favorable à ce pays ? Cette première série de questions concerne les déterminants de l’échange international et les gains éventuels que l’on peut en retirer tant localement qu’au niveau de la croissance mondiale : nous la traiterons en voyant que l’essor du commerce est justifié par des avantages spécifiques, mais que des difficultés apparaissent aussi parfois (Parties 1 et 2).

Ensuite, pourquoi les firmes qui produisent les biens et services échangés à l’échelle internationale éprouvent-elles le besoin d’aller produire dans des pays étrangers et délocaliser ainsi leurs productions ? Pourquoi Apple fait-elle fabriquer les composants nécessaires à ses tablettes tactiles dans près de 15 pays différents? Cette production des firmes multinationales se substitue-elle alors aux exportations ou bien est-elle un complément à ses exportations ? Cette deuxième série de questions renvoie aux stratégies des firmes mondiales, leur choix de localisation à l’échelle internationale, en lien avec de nouveaux déterminants de la division internationale du travail : nous montrerons alors que les choix des entreprises appelées firmes multinationales dépendant à la fois de stratégies propres et de contraintes internationales (Parties 3 et 4).

Lire la suite

Les extraits de JT du chapitre.

il y a 49 Extraits de JT liés.

Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (4 votes)

Jamais Renault n'a vendu autant de voitures. Les ventes ont augmenté de plus de 8% en 2017 et 1 voiture sur 2 est vendue en Europe. Ces bons résultats sont principalement liés aux stratégies de rachat du groupe (Dacia, Lada, etc.). Mais ces bons résultats n'ont que peu de répercussions sur les sites industriels français car les voitures Low Cost vendues sur le marché européen sont fabriquées en Roumanie ou au Maroc tandis que les voitures destinées aux marchés russe ou brésilien sont produites sur place. Le reportage permet d'évoquer les stratégies d'internationalisation de la production des entreprises et leurs motivations. 

Voir la Base de données des JT
Attribuez une note à ce JT :
Average: 4 (5 votes)

Des exploitants agricoles français choisissent de louer des terres en Ukraine pour y produire du blé. Le reportage cherche à en déterminer les causes: coût du travail, réglementations environnementales moins contraignantes, etc. Un reportage mobilisable à propos des déterminantes des investissements à l'étranger. 

Voir la Base de données des JT